Le disque de stationnement est un document papier permettant à son possesseur de se garer dans les zones de stationnement réglementées par disque dites « zones bleues ». Ces rues, parkings ou zones, délimitées par une signalisation spécifique composée de panneaux et d’un marquage au sol bleu, sont réglementées. L’utilisation des emplacements de stationnement y est gratuite, mais limitée dans le temps.

Au sommaire :

  1. Le disque de stationnement : définition et caractéristiques
  2. Le stationnement réglementé par disque : comment ça marche ?
  3. Panneaux, panonceaux et marquage au sol des zones bleues
  4. Amende en cas de non-respect de la réglementation

1. Le disque de stationnement : définition et caractéristiques

Le disque bleu de stationnement est un carton rectangulaire bleu de 150 mm par 150 mm. Il est composé d’une fenêtre d’un cercle de carton comprenant les 24 heures d’une journée.

Ce disque permet au conducteur de définir son heure d’arrivée lorsqu’il souhaite se garer sur une zone bleue, et ainsi de justifier de son stationnement gratuit. Les particuliers peuvent se procurer un disque bleu gratuitement en mairie ou en station services. Ils sont également disponibles à la vente dans les grandes surfaces ou dans les magasins spécialisés en automobile.

2. Le stationnement réglementé par disque : comment ça marche ?

Le stationnement réglementé par disque est gratuit, mais limité dans le temps. Il prend effet du côté implanté du panneau jusqu’à la prochaine intersection. La durée maximum de stationnement autorisée est indiquée sur les panonceaux accompagnant les panneaux d’interdiction de stationnement.

L’usager doit régler manuellement sur le disque l’heure à laquelle il a immobilisé son véhicule et le poser en évidence sous la partie interne du pare-brise de la voiture. Cela permettra aux Agents de Surveillance de la Voirie Publique (ASVP) de contrôler que les usagers respectent la durée limitée de stationnement imposée en fonction de leur heure d’arrivée.

3. Panneaux, panonceaux et marquage au sol des zones bleues

Le stationnement réglementé par disque peut concerner un parking, une rue ou une zone, la fameuse zone bleue. La signalisation diffère dans ces 3 cas de figure.

Parking

panneau-parking-payant-1
La réglementation par disque peut concerner un parking. Dans ce cas, vous rencontrerez un panneau carré à fond bleu avec une lettre P blanche au milieu et un disque dessiné dans un petit carré blanc dans le coin droit du panneau.

Rue réglementée par disque

Dans le cas d’une portion de rue réglementée par disque, le panneau d’interdiction de stationner est complété d’un panonceau où est dessiné un disque. Il indique également la tranche horaire pendant laquelle l’utilisation du disque de stationnement est obligatoire et la durée maximum d’arrêt autorisée.
Panneau-stationnement-disque
Dans ce cas, le disque est nécessaire entre 9 h et 17 h et le stationnement est limité à 30 minutes. Cette réglementation est valable à partir du panneau et jusqu’à la prochaine intersection.
marquage-sol-bleu-place-stationnement-disque
Le marquage au sol peut compléter ou remplacer le panneau : les emplacements de stationnement sont clairement délimités par des pointillés de couleur bleue.

Zone bleue

Les zones de stationnement bleues sont signalées par un panneau d’entrée de zones de stationnement gratuit contrôlées par disque. C’est un panneau d’interdiction de stationner rectangulaire bordé de rouge avec un pictogramme de disque dans le coin droit.

Un panonceau situé sous le panneau d’interdiction de stationner définit les règles de réglementation par disque. En règle générale, il indique la tranche horaire et la durée maximum autorisée.
panneau-entree-zone-bleue-stationnement
Dans ce cas, la règle s’applique dans tout le quartier jusqu’à ce que l’usager rencontre un panneau de sortie de zone réglementée par disque.
panneau-sortie-zone-bleue-stationnement
On les appelle des zones bleues, car toutes les places de stationnement y sont délimitées par un marquage au sol de couleur bleue.

4. Amende en cas de non-respect de la réglementation

En cas de non-respect de la limite de durée de stationnement, vous serez sanctionné par une amende correspondant aux contraventions de 2e classe en matière d’arrêt et de stationnement, soit une amende forfaitaire de 35 euros.

Cette amende s’applique en cas :

  • d’absence de disque,
  • de temps maximum autorisé dépassé,
  • de disque mal placé,
  • de disque non conforme.