Le dépassement est une manœuvre délicate. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte avant de dépasser un véhicule. Est-ce que la signalisation autorise à dépasser? Est-ce que la visibilité est suffisante ? Y a-t-il le temps de se rabattre ? Découvrons ensemble tout ce que vous devez savoir à propos du dépassement : ce qu’interdit et ce qu’autorise le Code de la route, ainsi que les gestes de conduite à adopter pour réussir son dépassement en toute sécurité !

Au sommaire :

  1. Dépassement : règle générale et cas particuliers
  2. La signalisation autorise-t-elle le dépassement ?
  3. Comment effectuer une manœuvre de dépassement ?
  4. Être dépassé

1. Dépassement : règle générale et cas particuliers

Le dépassement par la gauche est l'une des règles fondamentale de la circulation routière en France. Le dépassement par la droite est autorisé uniquement si le véhicule devant moi a clairement indiqué son intention de tourner à gauche et que l’espace est suffisant pour passer.

Même lorsque vous dépassez, vous devez respecter les limitations de vitesse. L’action de dépasser ne justifie pas un excès de vitesse.

→ Dépasser un usager vulnérable
Lorsque je dépasse un piéton, un deux-roues, un cavalier ou un véhicule à traction animale, je dois m’écarter suffisamment pour éviter l’accrochage :

  • 1 m au minimum en ville
  • 1,50 m au minimum hors agglomération

→ Dépasser sur autoroute
Si la circulation s’établit en files ininterrompues, je reste dans ma file. Je change de file uniquement pour rejoindre une sortie. Si la file de gauche est ralentie, je peux maintenir mon allure, ce n’est pas considéré comme un dépassement par la droite.
depasser-files-ininterrompues

→ Dépasser plusieurs véhicules
Il est possible de dépasser plusieurs véhicules en une seule fois, mais je dois m’assurer qu’aucun ne va déboîter.

→ Dépassements sur les routes à trois voies
Sur les routes à trois voies ouvertes en double sens de circulation, il est interdit d’utiliser la voie la plus à gauche pour dépasser, car elle est utilisée pour la circulation en sens inverse. J’utilise la voie centrale.

→ Dépassements à proximité des passages pour piétons
Le véhicule devant vous peut cacher un piéton ou un deux-roues, faites très attention.

2. La signalisation autorise-t-elle le dépassement ?

2.1. Les Panneaux interdisant le dépassement

→ Panneau d’interdiction de dépasser les véhicules à moteur sauf les 2 roues (sans side-car)
panneau-interdiction-de-depasser

→ Fin d’interdiction de dépasser
panneau-fin-d-interdiction-de-depasser-1

→ Panneau interdiction aux véhicules de transport de marchandises de dépasser les véhicules à moteur sauf les 2 roues
Panneau-camion-interdiction-de-depasser-1

2.2. Le marquage au sol du dépassement

Le marquage au sol est mis en place pour accompagner ou remplacer les panneaux de signalisation.

Ligne discontinue : le dépassement est autorisé
Ligne-discontinue

→ Ligne mixte : le dépassement est autorisé si les pointillés sont de mon côté
Ligne-mixte

→ Ligne de dissuasion : le dépassement est interdit sauf celui des véhicules lents
Ligne-de-dissuasion

On trouve également cette ligne sur autoroute ou voies rapides. Dans ce cas, elle interdit de se rabattre tardivement pour prendre une sortie, mais n’interdit pas de doubler.

→ Ligne continue : le dépassement est interdit
Ligne-continue
Vous risquez un retrait de 4 points sur votre permis de conduire. Cependant, il est possible de chevaucher la ligne, sans la franchir totalement, pour dépasser un cycliste.

→ Les Flèches de rabattement
fleches-de-rabattement
3 flèches de rabattement annoncent une ligne blanche continue ou une fin de créneau de dépassement. Dès la première flèche, il est trop tard pour commencer à dépasser un véhicule. Si j’ai commencé mon dépassement avant, je dois le terminer avant d’atteindre la ligne blanche continue.

2.3. Autre signalisation sous-entendant l’interdiction de dépasser

Je n’ai pas le droit de dépasser :

→ à l’approche d’une intersection où je dois céder le passage
Cependant, je peux dépasser des deux-roues au niveau d’une priorité à droite et tous les véhicules au niveau des intersections où je suis prioritaire.
intersection-depassement-interdit

→ à l’abord des passages à niveau sans barrières ou demi-barrières
passage-a-niveau-depassement-interdit

À proximité des passages à niveau avec barrières ou demi-barrières, il est accepté, mais dangereux de dépasser.

3. Comment effectuer une manœuvre de dépassement ?

Avant de dépasser, plusieurs vérifications s’imposent :

→ Vérifier si la signalisation autorise le dépassement

Les panneaux, le marquage au sol et les règles de priorité vous indiquent si vous avez le droit de dépasser.

→ S'assurer de la visibilité

  • Idéalement, personne n’arrive en sens inverse.
  • La météo doit entrer en compte : brouillard, ou forte pluie rendent les dépassements difficiles, voire dangereux.
  • Enfin, je ne suis pas un véhicule qui dépasse sur les routes à double sens, il masquera la visibilité.

→ Évaluer la possibilité de se rabattre sans gêner

Je m’assure d’avoir la puissance suffisante pour éviter de rester sur la voie de gauche trop longtemps et d’avoir une distance suffisante pour dépasser sans faire ralentir le véhicule dépassé. Comptez 250 mètres sur une route à double sens avec une vitesse supérieure de 20 km/h avec le véhicule dépassé.

→ Regarder si personne n’est sur le point de me dépasser

Je contrôle mon rétroviseur intérieur et extérieur gauche pour vérifier si un véhicule qui circule derrière moi a commencé à dépasser ou a mis son clignotant pour indiquer qu’il va dépasser. Si c’est le cas, il est prioritaire, j’attends.

J’effectue la manœuvre dans l’ordre suivant :

  • Je contrôle une dernière fois dans le rétroviseur et l’angle mort que personne ne me dépasse
  • Je mets le clignotant gauche, me déporte et accélère
  • Je m’écarte suffisamment pour ne pas accrocher le véhicule que je dépasse.
  • Je me rabats progressivement quand je vois le véhicule en entier (ses deux feux) dans mon rétroviseur. Ce repère garantit que la distance de sécurité est suffisante.

4. Être dépassé

Lorsque je suis sur le point d’être dépassé, je facilite le passage en serrant à droite pour éviter un accrochage. Il est bien sûr interdit d’accélérer, mais il ne faut pas non plus réduire son allure : je risque de surprendre le conducteur.

Je modifie mon allure uniquement en cas d’urgence. Un véhicule arrivant en face plus vite que prévu par exemple. Dans ce cas, je freine pour permettre au véhicule qui me dépasse de se rabattre.