Savoir reconnaître la signalisation du stationnement interdit est indispensable pour éviter les infractions au stationnement et la mise en fourrière de votre véhicule. Voici un rappel de tous les types de panneau d’interdiction de stationner du Code de la route et des panonceaux précisant leur champ d’application pour vous permettre de stationner en toute sécurité.

Au sommaire :

  1. Les panneaux de stationnement interdit et leur signification
  2. Les panonceaux précisant l’interdiction
  3. Le stationnement interdit même en l’absence de panneau
  4. Les sanctions encourues

1. Les panneaux de stationnement interdit et leur signification

Il existe plusieurs panneaux indiquant l’interdiction de stationner. Ils font partie de la gamme de panneaux B6 :

→ Panneau de signalisation de stationnement interdit (B6a1)

panneau-interdiction-de-stationner

Le stationnement est interdit — dans la rue, sur le trottoir ou l’accotement — à partir du panneau, du côté du panneau et jusqu’à la prochaine intersection.

marquage-au-sol-interdiction-de-stationner

Le marquage au sol est composé de pointillés jaunes le long du trottoir ou de la chaussée. Le stationnement est interdit, mais l’arrêt est autorisé.

→ Panneau stationnement et arrêt interdits (B6d)

panneau-arret-et-stationnement-interdit

Le stationnement et l'arrêt sont interdit — dans la rue, sur le trottoir ou l’accotement — à partir du panneau, du côté du panneau et jusqu’à la prochaine intersection.

marquage-au-sol-arret-et-stationnement-interdit

La ligne jaune continue le long du trottoir ou de la chaussée indique également l’arrêt et le stationnement interdits.

→ Panneau de zone de stationnement interdit (B6b1)

panneau-zone-de-stationnement-interdit

Ce panneau indique que le stationnement est interdit dans tout le quartier, pas seulement dans la rue. Il n’existe pas, dans ce cas, de marquage au sol spécifique le long de la chaussée.

→ Panneau de sortie de zone de stationnement interdit (B50a)

Panneau-sortie-de-zone-de-stationnement-interdit-1

Ce panneau indique que vous sortez de la zone de stationnement interdit. Soyez attentif à la signalisation, elle vous indiquera les règles de stationnement dans les rues qui suivent.

→ Panneau défense de stationner — sortie de véhicules

panneau-defense-de-stationner-sortie-de-voitures

Ce panneau se trouve généralement devant des parkings, chemins et rues privées où la sortie régulière de véhicule vous interdit d’y immobiliser votre voiture.

4. Les panonceaux précisant l’interdiction

Un certain nombre de panonceaux accompagnent les panneaux d’interdiction de stationner afin de préciser les règles de stationnement :

  • La distance d’interdiction
  • La catégorie d’usagers concernés par les restrictions
  • Les horaires et jours d’interdiction

La distance d’interdiction

→ Le stationnement est interdit jusqu’au panneau

stationnement-interdit-jusqu-au-panneau-1

→ Le stationnement est interdit avant et après le panneau

stationnement-interdit-avant-et-apres-le-panneau-1

→ Le stationnement est interdit à partir du panneau

stationnement-interdit-a-partir-du-panneau-2

La catégorie d’usagers concernés

panneau-interdit-de-stationner-poids-lourd-1

Le stationnement est interdit pour les véhicules de transport de marchandises. Les voitures ne sont pas concernées.

Interdiction-de-stationner-places-reservees

Certains emplacements de stationnement sont réservés pour les personnes à mobilité réduite. Sans carte de stationnement, il est interdit d’y stationner.

Les horaires et jours d’interdiction

panneau-interdit-panonceau-horaires-1

Le stationnement est interdit aux heures indiquées. En dehors de plages horaires, il est autorisé pour tous les usagers.

→ Panneau interdiction de stationner semi-mensuelle

panneau-interdiction-stationner-semi-mensuelle-1

Le stationnement est autorisé d’un seul bord sur une période précise : du 1-15 ou du 16-31. Les jours mentionnés sur le panneau sont ceux du stationnement interdit. L’interdiction s’applique du côté où le poteau est implanté et jusqu’au prochain croisement. L’arrêt n’y est pas interdit.

3. Le stationnement interdit même en l’absence de panneau

Le Code de la route définit certaines zones où l’arrêt et le stationnement sont interdits, même en l’absence de panneaux d’interdiction

  • À proximité des intersections, virages, passages à niveau, bouches à incendie et sommets de côte.
  • Sur les ponts, dans les passages souterrains et tunnels.
  • Sur les trottoirs et passages piétons.
  • Devant les panneaux et feux de signalisation.
  • Dans les voies réservées à la circulation ou au stationnement d’autres usagers : voie et arrêt de bus, de taxis et véhicules prioritaires, voies vertes, bandes et pistes cyclables, etc.
  • Entre le bord de la chaussée et une ligne blanche continue si les autres usagers sont obligés de la franchir pour dépasser.
  • Si le véhicule gêne l’accès ou le dégagement d’un autre véhicule (derrière des véhicules stationnés en bataille ou épi).
  • Sur les bandes d’arrêt d’urgence sauf cas de nécessité absolue (panne ou urgence médicale).

→ Le stationnement est interdit… mais l’arrêt est toléré :

  • Devant les entrées privées.
  • En double file.
  • Sur les emplacements prévus pour la recharge des véhicules électriques.
  • Sur les places de livraison, sauf indication contraire à l’aide d’un panonceau précisant les horaires.
  • Dans les zones de rencontre en dehors des emplacements prévus.
  • À l’intérieur des aires piétonnes

Dans tous les cas, stationner plus de 7 jours consécutifs au même endroit constitue un stationnement abusif.

4. Les sanctions encourues

Les infractions au stationnement interdit sont classifiées en 3 niveaux :

  • Le stationnement gênant ou très gênant
  • Le stationnement abusif
  • Le stationnement dangereux

En fonction de la caractérisation de l’infraction par les forces de l’ordre, vous risquez des contraventions de classe 2 ou de classe 4 allant de 35 € à 135 € d’amende et une mise en fourrière du véhicule. Et dans les cas les plus graves, le stationnement dangereux est également puni d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire.

Le panneau d’interdiction de stationner est également utilisé pour signaler le stationnement payant ou le stationnement réglementé. Y est ajouté :

  • le pictogramme d’un horodateur dans le coin droit du panneau dans le cas du stationnement payant,
  • les chiffres 1-15 et 16-31 dans celui du stationnement unilatéral à alternance semi-mensuelle.
  • le pictogramme d'un disque de stationnement dans le coin droit du panneau pour signaler une zone bleue.

Voilà vous savez tout !