Parmi tous les feux d’éclairage obligatoires d’un véhicule, les feux de croisement sont les feux les plus couramment utilisés. Quelle est leur portée ? Quand faut-il les allumer ? Qu'est-ce qui les distingue des feux de position et les feux de route ? Faisons le point sur ces phares à utiliser sans modération.

Au sommaire

  1. Qu’est-ce que les feux de croisement ?
  2. Dans quelles conditions utiliser les feux de croisement ?
  3. Sanctions pour défaut d’utilisation des feux

1. Qu’est-ce que les feux de croisement ?

1.1 Définition

Les feux de croisement, aussi appelés « codes » font partie du dispositif d’éclairage obligatoire. Tous les véhicules doivent être équipés de 2 feux de croisement à l’avant, blancs ou jaunes. Ils permettent d’être visible par les autres usagers, mais également de mieux voir. Ils éclairent la chaussée à une distance de 30 mètres.

1.2 Voyant

Pour vérifier que vous avez bien allumé vos feux de croisement, cherchez sur votre tableau de bord le témoin lumineux vert représentant un phare avec des traits de lumière allant vers l’avant et le bas.

symbole-feux-croisement

À ne pas confondre avec le voyant vert des feux de position qui représente une ampoule.

symbole-veilleuses-feux-position

2. Dans quelles conditions utiliser les feux de croisement ?

Il est important, surtout à l’examen du Code de la route, de distinguer les situations où l’utilisation des feux de croisement est obligatoire de celles où elle est seulement recommandée. Faisons le point.

De jour, ils sont recommandés en cas de brouillard, de neige ou de forte pluie réduisant la visibilité. Ils deviennent obligatoires lorsque cette visibilité est réduite à 200 mètres.

De nuit ou à l’aube, ils sont vivement recommandés en agglomération éclairée et ils sont obligatoires en l’absence d’éclairage public en continu, notamment hors agglomération.

Ils sont recommandés dans les tunnels, mais la législation n’impose pas clairement leur utilisation, les feux de position ou les feux diurnes peuvent suffire.

Lorsque vous avez un doute, n’hésitez pas à mettre vos feux de croisement, car ce sont les feux les plus efficaces : ils permettent de voir et d’être vu sans éblouir les autres passagers.

Et pour ceux qui sont en train de réviser le Code, si l’on vous demande quels feux il est préférable d’utiliser à l'entrée d'un tunnel ou en agglomération la nuit, répondez les feux de croisement !

Vérifiez régulièrement le règlage de vos feux de croisement et le bon état de vos ampoules. Si le Code de la route ne l’oblige pas, il est fortement conseillé d’avoir une boîte d’ampoules de rechange dans votre véhicule pour être en mesure de les remplacer rapidement. Ces vérifications seront, dans tous les cas, nécessaires pour préparer le contrôle technique.

3. Sanctions pour défaut d’utilisation des feux

Ne pas utiliser les feux de croisement lorsque les conditions l’exigent est une infraction passible d’une contravention de 4e classe :

  • Amende forfaitaire de 135€
  • Retrait de 4 points sur le permis de conduire
  • Suspension du permis jusqu’à 3 ans.

FAQ

  • Y a-t-il des situations où il est interdit d’utiliser ses feux de croisement ?

Il n’est jamais interdit d’utiliser ces feux de croisement comme c’est le cas des feux de brouillard arrière ou des feux de route. Vous ne pouvez pas être sanctionné pour leur utilisation abusive.

  • Quelle est la différence entre feux de croisement et feux de route ?

Les feux de croisement et les feux de route sont des feux de nuit. Voici leurs différences :

  1. Les feux de croisement peuvent aussi être utilisés le jour en cas de visibilité réduite causée par la météo alors que les feux de route ne peuvent être utilisés le jour.
  2. Les feux de route peuvent éblouir les autres usagers. Ce n’est pas le cas des feux de croisement.
  3. Les feux de croisement ont une portée d’au moins 30 mètres. Les feux de route éclairent à une distance de 100 mètres.
  4. Les feux de route sont utilisés pour éclairer la chaussée hors agglomération en l’absence d’éclairage public en continu, mais ils ne peuvent être utilisés que lorsqu’aucun véhicule ne vous précède ou n’arrive en sens inverse, car ils risquent d’éblouir les autres conducteurs. Si c’est le cas, vous devez repasser en feux de croisement.
  • Quelle est la différence entre les feux de croisement et les feux de position ?

Les feux de position sont des feux de jour à utiliser lorsque la lumière décline. Les feux de croisement sont surtout utilisés la nuit, dans les tunnels ou le jour en cas de conditions météorologiques réduisant fortement la visibilité (moins de 200 mètres).