Les feux de route sont les phares les plus puissants d’un véhicule. À l’instar des feux de brouillard arrière, ils peuvent éblouir et aveugler les autres conducteurs. Leur utilisation est par conséquent strictement encadrée par le Code de la route et vous pouvez être sanctionné pour l’utilisation abusive de ces feux. Découvrons ensemble quand les utiliser et quand repasser à vos feux de croisement.

Au sommaire

  1. Qu’est-ce que les feux de route ?
  2. Quand doit-on allumer les feux de route ?
  3. Sanctions pour utilisation abusive ou défaut d’utilisation

1. Qu’est-ce que les feux de route ?

1.1. Définition

Les feux de route font partie des feux obligatoires du véhicule. Ils comportent 2 phares, généralement de couleur blanche situés à l’avant du véhicule. Ces feux permettent de voir à au moins 100 mètres. Ce sont les phares les plus puissants du système d’éclairage des véhicules.

1.2. Voyant

Pour vous assurer que vous avez bien allumé vos feux de route, cherchez sur votre tableau de bord le témoin lumineux bleu représentant un phare avec des traits de lumière allant vers l’avant. C’est le seul phare ayant un symbole bleu.

symbole-feux-route

À ne pas confondre avec les voyant verts des feux de position ou des feux de croisement

symbole-veilleuses-feux-position

symbole-feux-croisement

2. Quand doit-on allumer les feux de route ?

Les feux de route sont des feux de nuit. La journée, vous pouvez utiliser les feux de position (ou les feux diurnes) pour être visibles à 150 mètres ou les feux de croisement pour éclairer la chaussée à au moins 30 mètres, mais jamais les feux de route.

Vous devez obligatoirement les utiliser de nuit lorsque la voie de circulation n’est pas éclairée, c’est souvent le cas hors agglomération, mais seulement lorsqu’aucun véhicule ne circule devant ou en face de vous, pour éviter de les éblouir.

Vous devez donc alterner leur utilisation avec celle des feux de croisement. Dès que vous apercevez les phares d’un autre véhicule, même au loin, vous devez les remplacer par vos feux de croisement.

Ils sont aussi utilisés dans l’usage commun pour communiquer avec les autres usagers. Un "appel de phares" peut servir à prévenir d’un danger, à indiquer que vous laissez un véhicule passer même si vous avec la priorité ou à signifier à un autre véhicule qu’il roule sans feux, etc.

Ces utilisations ne sont pas réglementées, elles sont un moyen informel de communiquer et de faire preuve de courtoisie entre usagers de la route.

3. Sanctions pour utilisation abusive ou défaut d’utilisation

L’utilisation abusive des feux de route est sanctionnée, car elle représente un réel danger. Vous êtes en infraction si vous les utilisez :

  • En ville lorsque l’agglomération est suffisamment éclairée.
  • En présence d’autres véhicules en sens inverse où vous précédant.
  • Dans un tunnel éclairé.
  • Lors du dépassement d’un véhicule.

Vous encourez alors une contravention de 4e classe, une amende forfaitaire de 135 €, mais aucun retrait de points sur le permis de conduire.

Vous pouvez également être sanctionné pour défaut d’utilisation des feux si vous roulez de nuit sans éclairage, vous encourez :

  • Une amende forfaitaire de 135 €
  • Un retrait de 4 points sur le permis de conduire
  • Une suspension du permis allant jusqu’à 3 ans

Vous pouvez également être sanctionné si les LED utilisées dépassent une puissance de 60 watts ou si l’éclairage est défaillant.

FAQ

  • Quand est-il strictement interdit d’utiliser ses feux de route ?

Il est interdit d’utiliser ces feux de route lorsque des véhicules arrivent en face de vous ou vous précèdent, car vous risquez de les aveugler (Article R416-6 du Code de la route).

  • Quelle est la différence entre les feux de croisement et les feux de route ?

Les feux de croisement et les feux de route sont des feux à utiliser la nuit en complément l'un de l'autre. Voici leurs différences :

  • Les feux de croisement peuvent être utilisés comme feux de jour, ils n’éblouissent pas et ont une portée de 30 mètres.
  • Les feux de route sont des feux de nuit, ils éblouissent et éclairent à une distance de 100 mètres.
  • Les feux de croisement peuvent être utilisés dans une agglomération éclairée la nuit alors que les feux de route doivent être utilisés uniquement lorsque la chaussée n’est pas éclairée.
  • Les feux de croisement doivent remplacer les feux de route dès lors que l’usager est entouré d’autres véhicules (en sens inverse ou le précédant de près).