Articles > Apprendre > Les différents types de route

Les différents types de route

Une route désigne une voie terrestre située sur le sol ou sur un viaduc /pont et qui est aménagée afin de permettre la circulation de véhicules à roues et, aujourd’hui, à moteur. Dans le langage commun, une route s’applique plutôt aux voies importantes que l’on trouve en rase campagne. Le réseau routier français est tissé de différents types de routes (ou voies) qui varient selon leur taille, leur parcours, leur aménagement…

Autoroute

L’autoroute est une voie de communication à chaussées séparées qui est réservée à la circulation rapide des véhicules motorisés (voitures, motos et poids lourds). Chaque chaussée est composée de plusieures voies de circulation et d’une bande d’arrêt d’urgence. Sur l’autoroute sont disposées tous les 2 000 mètres des bornes d’appel d’urgence. L’entrée et la sortie d’autoroute se fait par des bretelles qui donnent sur des voies d’insertions ou de décélérations qui permettent au véhicules d’adapter leur vitesse au flux de circulation pour mieux s’y intégrer. Le tissu autoroutier dispose de services aux automobilistes tels que station-essence, aires de repos, restauration… La plupart des tronçons d’autoroutes sont payants. En effet plus de 75% appartient à des entreprises privées qui s’occupent des frais de construction et de maintenance, financées par les usagers lors de leur passage aux péages.

En France les réseau routier est d’environ 11 882 km dont 9 048 km à péage. La Corse et une grande partie de la Bretagne ne disposent pas d’autoroute mais de voies express. A cause de leur relief, les départements de l’Ardèche, de la Charente de la Haute-Saône, du Gers et des Hautes Alpes ne sont pas desservis par l’autoroute.

La vitesse y est limitée à 130 km/h et est abaissée à 100 km/h en cas d’intempérie (pluie, précipitations, neige…). A l’approche des grandes villes la vitesse est également abaissée à 110 km puis à 90 km ou 70 km.

On compte une moyenne de 28 500 usagers par jour en comptant les véhicules de tourisme et les poids lourds.

Les chaussées d’autoroute sont composée de plusieurs voies et s’intègrent par la droite. Les voies centrales et de gauche sont réservées au dépassements, on ne peut donc pas parcourir toute sa route sur une de ces deux voies. Lors d’embouteillages en revanche il est possible que les usagers aient à rester sur la voie de gauche pour ne pas changer de file, ce qui risquerait de créer un accident ou simplement d’aggraver l’embouteillage.

L’arrêt, le stationnement, le demi-tour et la marche arrière sont interdits sur l’autoroute ainsi que le fait de rouler à une allure trop lente (en dessous de 80 km/h).

Autoroutes et routes à accès réglementées

L’autoroute et la route à accès réglementé ont en commun d’etre interdites à tout usager ou véhicule lent (piétons, animaux, cyclistes, véhicules agricoles…) et que certaines manoeuvres y sont interdites (faire demi-tour, stationner, reculer…). La route à accès réglementé est annoncée par un panneau de forme carré à fond bleu comprenant l’idéogramme d’une voiture. Quant à l’autoroute elle est indiquée par un panneau qui représente l’entrée sur une route avec péage.

Contrairement à l’autoroute, la route à accès réglementé peut rencontrer des intersections ainsi que des carrefours giratoires ou des ronds points. Ces routes sont gratuites. Enfin, le dernier point les distinguant est la vitesse maximale autorisée, en générale plus basse sur la route à accès réglementé (110 km/h en temps normal, 100 km/h par temps de pluie et 50 km/h lorsque la visibilité est inférieure à 50 m.

Infractions

Le fait que la circulation piétonne ne soit pas autorisée sur les autoroutes ou routes à accès réglementé n'empêche pas les fonctionnaires de police ou les gendarmes d’effectuer des contrôles routiers, meme si ils ne sont pas motorisés. Les infractions au code de la route commises sur les routes à accès réglementées sont sanctionnées par des contraventions de classe 2 (amende de 150 euros) et 4 (amende de 750 euros). Ces contraventions peuvent être accompagnées de retrait de points sur le permis voir du permis selon la gravité de l’infraction.

Les routes nationales

Les routes nationales traversent de longues portions du territoire Français (contrairement aux routes communales ou départementales). Leur accès est gratuit sauf pour certaines portions qui contiennent des ouvrages d’art et dont l’accès est soumis à un péage. Contrairement aux autoroutes tous les types de véhicules y sont acceptés sauf sur certaines sections définies comme des voies express. Ces routes ont pour fonction de contourner les agglomérations, il en est ainsi du périphérique de Paris. Si sur le périphérique la vitesse est limitée à 70 km/h, sur les autres routes nationales, elle peut être limitée à 80 km/h.

Les routes nationales se repèrent grâce à des cartouches blanches au sommet rouge contenant la lettre N suivie d’un chiffre. Elles sont numérotées de N1 à N9463 (ce qui ne signifie pas qu’elle sont au nombre de 9463) et représentent en 2004, 30 000 km de parcours. Les routes numérotées de 1 à 20 sont les plus anciennes et partent des portes de Paris afin de relier la capitale à d’autres villes importantes en france et en europe. Puis s’y sont ajoutées les autres à partir de la ving et unième afin de tisser un réseau à travers toute la France. Depuis 2004 un certain nombre de ces routes nationales ont été définies commes des routes départementales, ce qui a réduit le réseau de routes nationales.

Les routes départementales

Les routes départementales, comme leur nom l’indique, sont gérées par les départements. Elles créent des liaisons au niveau local et/ ou régional et peuvent déboucher sur des routes nationales comme sur des chemins ruraux. La longueur de réseau routier départemental français s’étend sur environ 378 000 km soit 36 % du réseau routier national. Les 222 milliards de kilomètres parcourus par les usagers en font 39% des itinéraires sur réseaux routiers. Les routes départementales sont considérées comme les plus mortelles de l’ensemble du réseau routier avec, en 2011, 66% des décès routiers.

L’accès à ces routes et gratuit et depuis 2018, la vitesse y est limitée à 80 km/h afin de réduire le taux d’accident routiers. Certaines portions de routes sont limités à 90 km/h afin de permettre le dépassement, d’autres à 70 km/h ou 50 km/h (approche de carrefour giratoires, pont…). Les routes départementales se distinguent des nationales grâce aux bornes de signalisations situées au dessus des panneaux et qui commencent par la lettre D suivie du chiffre qui désigne la route.

Les routes européennes

Les routes européennes tissent le réseau routier européen depuis 1975 suite à un accord concernant les artères internationales principales du trafic (AGR) signé à Genève. Elles sont gérées par la Commission économique pour l’Europe de Nations Unies. Elles se distinguent des routes nationales et ont leur propre numérotation, cette numérotation reste la même d’un pays à l’autre. Le réseau routier européen contient différent type de routes : les autoroutes, les routes expresses et les routes ordinaires. Les normes européennes définissent la typologie de route suivante : une largeur de 3,5 mètres et une hauteur libre au dessus de la chaussée de 4,5 mètres. Aussi il est convenu qu’un dispositif soit positionné au milieu des voies pour ne pas éblouir les véhicules qui viennent en sens inverse (sauf dans les portions qui disposent d’un éclairage). La signalisation et les éléments d’informations sont le plus possibles non littéraux (usage de symboles et de caractères normalisés) afin d'être compris par leurs usagers quelque soit leur origine. Elles doivent être équipées de bornes d’appel d’urgence et être clôturées afin de ne pas permettre le passage d’animaux. Le traité prévoit également des aires de repos et des services qui sont situées à une certaine distance des péages et qui permettent de se reposer et de déconnecter d’un trajet long et monotone. Ces aires de repos sont annoncées par des panneaux réguliers qui indiquent la distance à parcourir avant de les trouver. Ces aires de service doivent conformément proposer des espaces de parking, des pompes à carburants, des cabines téléphoniques et des sanitaires accessibles pour les personnes à mobilité réduite.

Les routes européennes sont désignées par des panonceaux / cartouches situés au dessus des panneaux de directions. Ces cartouches sont vertes et contiennent la lettre E suivie d’un numéro. Les routes reliant l’ouest à l’est portent des numéros pairs et les routes nord-sud, des numéros impairs.

Harmonisation

Si la numérotation des routes est unifiée, les législations nationales ainsi que les normes, la signalisation et les limitations de vitesse diffèrent selon les pays. Pour l’instant, deux approches et deux réseaux de routes européennes distincts existent (RTE-T et E) et l’Europe travaille à les harmoniser. Pour l’instant, le réseau RTE-T représente 17 8000 km et le réseau E 14 400km.

S'ENTRAINER AU CODE
Les différents types de route
Partager