Une route est une voie terrestre aménagée pour la circulation de véhicules à roues et à moteur. Le réseau routier français est tissé de différents types de routes. Quelles sont ces différentes voies de circulations ? Comment les reconnaître et les différencier ? Quelles sont leurs règles de circulation: signalisation, limitation de vitesse, usagers autorisés ?

Voici les différents types de routes et voies de circulation :
1. Routes à chaussées séparées
2. Autoroute
3. Route à accès réglementé
4. Route nationale
5. Route départementale
6. Route communale
7. Routes européennes

1. Routes à chaussées séparées

Ce sont des routes dont les deux sens de circulation sont physiquement séparés par une barrière ou un terre-plein et pas seulement par une ligne blanche

Les voies à chaussées séparées ne sont donc pas un type de route, mais une manière d’aménager une route. Cet aménagement peut être fait sur les différentes routes : autoroutes, voies rapides, nationales, etc.

On parle de routes à 2, 3 ou 4 chaussées séparées lorsqu’il y a respectivement 2, 3 ou 4 voies de circulation dans chaque direction.

Les règles de circulation des voies à chaussées séparées

Les règles de circulation sont celles du type de route emprunté : autoroute, départementale, nationale, etc.

  • De toute évidence, certaines manœuvres sont impossibles sur ces voies, quel que soit le type de route : faire demi-tour par exemple, car le terre-plein central empêche d'accéder à l’autre sens de circulation.

  • les limitations de vitesse sont de 110 km/h pour les conducteurs confirmés et 100 km/h pour les jeunes conducteurs.

  • Certaines routes à chaussées séparées sont limitées à 90 km/h pour des raison de sécurité. C'est le cas des départementales séparées par un terre plein central. Dans ce cas qui déroge à la règle générale, la limite sera indiquée par un panneau.

La différence entre une autoroute et une route à chaussées séparées ?

L’autoroute est un type de route, alors qu'une route à chaussées séparées est une manière d'aménager les voies de circulation.

Une autoroute est nécessairement à chaussées séparées, mais elle n'est pas la seule. Les autres types de routes peuvent également avoir une séparation physique entre leurs 2 sens de circulation.

2. Autoroute

L’autoroute est une voie de communication à chaussées séparées réservée à la circulation rapide des véhicules motorisés (voitures, motos et poids lourds).

En France, les réseaux d’autoroutes sont d’environ 12 000 km, dont 9 048 km à péage. On compte une moyenne de 28 500 usagers par jour en comptant les véhicules de tourisme et les poids lourds. La plupart des tronçons d’autoroutes sont payants. Le tissu autoroutier dispose d’aires de repos proposant aux automobilistes des espaces de parking, des stations essence, de la restauration et des sanitaires.

Comment reconnaître une autoroute ?

La direction vers une autoroute est signalée à plusieurs reprises par des panneaux de direction à fond bleu indiquant le numéro de l'autoroute et les villes vers lesquelles elles mènent.
panneau-direction-autoroute Puis les signalisations et aménagements successifs vous donneront les indices nécessaires :

  • L’entrée sur une autoroute est signalée par un panneau carré bleu avec deux voies représentées par deux traits blancs épais et un trait blanc passant par dessus.
    Panneau-entree-autoroute
  • L’entrée et la sortie d’autoroute se font par des bretelles d’accès
  • Chaque chaussée est composée de plusieurs voies de circulation et d’une Bande d’Arrêt d’Urgence (BAU).
  • Les voies de sens contraires sont séparées par un terre-plein central.
  • Tous les 2 000 mètres vous trouverez des bornes d’appel d’urgence.
  • Des aires de repos sont annoncées par des panneaux réguliers qui indiquent la distance à parcourir avant de les trouver.

Quelles sont les règles de circulation sur l'autoroute ?

Les véhicules lents - piétons, vélos, scooters et tracteurs - sont interdits de circulation sur les autoroutes.

  • L’arrêt, le stationnement, le demi-tour et la marche arrière sont interdits sur l’autoroute.

  • La vitesse y est limitée à 130 km/h pour les conducteurs confirmés lorsque les conditions de circulation sont normales.

  • Elle est abaissée à 110 km/h en cas d’intempéries (pluie, précipitations, neige…) et pour les jeunes conducteurs.
    Limitation-vitesse-autoroute

  • Elle descend à 50 km/h lorsque la visibilité est inférieure à 50 mètres.

  • Il est aussi interdit de rouler en-dessous de 80km/h sur la voie de gauche de l’autoroute si les conditions de circulation sont fluides.

  • À l’approche des grandes villes ou lors de passages délicats (enchainement de virages dangereux par exemple), la vitesse peut être abaissée à 110 km/h ou à 90 km/h.

  • Il est interdit de stationner sur la bande d’arrêt d’urgence autrement qu’en cas de panne, d’accident ou de malaise.

3. Route à accès réglementé

La route à accès réglementé est une voie de circulation dont l'accès est restreinte à certains usagers, comme pour l'autoroute. Elle s'apparente souvent à une voie rapide ou express. Elle peut être à double sens ou à chaussées séparées.

Comment reconnaître une route à accès réglementé ?

Elles sont annoncées par un panneau de forme carré à fond bleu comprenant l’idéogramme d’une voiture.
panneau-voie-acces-reserve-rapide-1

Quelles sont les règles de circulation sur ces routes ?

Comme sur les autoroutes, les voies rapides sont interdites à tout usager ou véhicule lent (piétons, animaux, cyclistes, véhicules agricoles, voiturette…)

  • Comme sur l’autoroute, certaines manœuvres y sont interdites : faire demi-tour, reculer ou stationner sur le bas-côté.

  • la vitesse maximale autorisée  : 110 km/h en temps normal, 100 km/h par temps de pluie et 50 km/h lorsque la visibilité est inférieure à 50 m.

  • Certaines voies rapides sont soumises à des limitations de vitesse différentes. Elles seront indiquées par un panneau. C’est le cas du périphérique parisien qui est limité à 70 m/h.

Quelle est la différence entre une autoroute et une route à accès réglementé ?

Ces routes ont beaucoup d’éléments en commun avec les autoroutes. Il faut absolument connaître la différence entre ces deux types de voies de circulation :

  • Sur une route à accès réglementé on peut trouver des intersections ainsi que des carrefours giratoires ou des ronds-points.
  • Les routes à accès réglementé peuvent être à double sens.
  • les routes rapides sont gratuites.

Attention : une autoroute peut parfois se transformer en voie rapide. C’est le cas lorsque l’autoroute se termine à l’approche d’une ville. Dans ce cas, vous verrez le panneau de fin d’autoroute puis celui d’entrée dans la voie rapide. N’oubliez pas de réduire votre vitesse à 110 km/h.panneau-fin-autoroute

4. Route nationale

Les routes nationales sont des routes secondaires qui traversent de longues portions du territoire français (contrairement aux routes communales ou départementales). Ces routes ont parfois pour fonction de contourner les agglomérations. Elles sont numérotées de N1 à N9463 et représentent en 2004, 30 000 km de parcours.

Comment reconnaître une route nationale ?

Elles sont indiquées par des cartouches de signalisation de couleur rouge où est inscrite la lettre N suivie du numéro de la nationale.
cartouche-indication-route-nationale Elles sont jalonnées par des bornes kilométriques blanches avec un sommet rouge où est inscrit la lettre N suivie du numéro de la nationale.

Quelles sont les règles de circulation sur ces routes ?

Tous les types de véhicules sont acceptés sur les routes nationales :

  • Toutes les manœuvres y sont autorisées (faire demi-tour, stationner, reculer…) à moins qu’une signalisation le précise. C’est souvent le cas sur des parties dangereuses où le manque de visibilité empêche de manœuvrer.

  • Sur les routes nationales, la vitesse est limitée à 80 km/h, comme toutes les routes à double sens sans séparateur central.

  • Il arrive que la vitesse soit limitée à 70 km/h pour des raisons de sécurité, dans ce cas, elle est indiquée par un panneau.

5. Route départementale

Les routes départementales, comme leur nom l’indique, sont gérées par les départements. Elles créent des liaisons au niveau local et régional et peuvent déboucher sur des routes nationales, communales ou des chemins ruraux.

La longueur de réseau routier départemental français s’étend sur environ 378 000 km soit 36 % du réseau routier national. Les routes départementales sont considérées comme les plus mortelles de l’ensemble du réseau routier avec 2/3 des décès routiers.

Comment reconnaître une départementale ?

Elles sont indiquées par des cartouches de signalisation de couleur jaune où sont inscrits la lettre D et le numéro de la départementale.
cartouches-indication-route-departementale
Elles sont également jalonnées par des bornes kilométriques blanches avec un sommet jaune où est inscrite la lettre D et le numéro de la départementale.

Quelles sont les règles de circulation sur une départementale ?

L’accès à ces routes est gratuit et tous les types de véhicules y sont acceptés.

  • La circulation peut être limitée pour certains types de véhicules encombrants sur des portions de routes étroites.

  • Depuis 2018, la vitesse y est limitée à 80 km/h afin de réduire le taux d’accident routier.

  • Il existe des exceptions à la limitation de vitesse  :
    ** lorsque les 2 sens de circulation sont séparés par un terre-plein central, la départementale est généralement limitée à 90 km/h.
    ** d’autres zones sont limitées à 70 km/h ou 50 km/h à l’approche de carrefour giratoire ou d’un pont par exemple.

6. Route communale

Les routes communales sont gérées par la commune. Elles desservent les principaux lieux de vie, d’activité économique et touristique de la commune et relient les routes départementales entre elles.

Quelles sont les spécificités d’une route communale ?

Elles portent des noms signalés par des panneaux d'indication au début de la route.
panneau-nom-rue

Comment circuler sur une voie communale  ?

La vitesse en agglomération est limitée à 50 km/h, mais la commune peut décider d’abaisser cette limite, en instaurant des zones à 30 km/h par exemple.

Il faut réduire sa vitesse et rester attentif, car ce sont sur ces voies que l’on retrouve le plus d’usagers fragiles (enfants, personnes âgées, cyclistes, scooter, etc.).

Attention aux départementales qui traversent une commune : vous devez réduire votre vitesse à 50 km/h dès que vous voyez le panneau indiquant l'entrée dans la commune. Si la limite est abaissée à 30km/h, un panneau vous l'indiquera.
panneau-entree-agglomeration-departementale

7. Routes-européennes

Les routes européennes tissent un réseau routier européen depuis 1975, suite à un accord signé à Genève concernant les artères internationales principales du trafic (AGR).

Le réseau routier européen contient différents types de routes : les autoroutes, les routes expresses et les routes ordinaires.

Elles doivent être équipées de bornes d’appel d’urgence et être clôturées afin d'éviter le passage d’animaux.

Comment distinguer une route européenne d’une nationale ?

Les routes européennes sont désignées par des panonceaux et des cartouches situés au-dessus des panneaux de directions. Ces cartouches sont vertes et contiennent la lettre E suivie d’un numéro.
panneau-route-europeenne
Elles ont leur propre numérotation et reste la même d’un pays à l’autre. Les routes reliant l’Ouest à l’Est portent des numéros pairs et les routes nord-sud, des numéros impairs.

La signalisation et les éléments d’informations sont le plus possible non littéraux (usage de symboles et de caractères normalisés) afin d’être compris par tous les usagers, quelle que soit leur origine.

Quelles règles de circulation y sont appliquées ?

Vous devez respecter les législations du Code de la route en vigueur dans le pays que vous traversez.

La signalisation, les règles de circulation et les limitations de vitesse des routes européennes diffèrent selon les pays, même si la numérotation des routes est la même.