La sécurité des passagers et du véhicule est une notion essentielle de l’apprentissage du Code de la route. Vous devez connaître les systèmes de sécurité à la disposition du conducteur pour éviter les accidents de la route et ses conséquences. Le Code de la route en définit 2 types : la sécurité active et la sécurité passive. Découvrons ici les différents éléments de sécurité active.

Au sommaire :

  1. Les éléments de base de sécurité active
  2. Les aides à la conduite

1. Les éléments de base de sécurité active

La sécurité passive regroupe les éléments de sécurité permettant de réduire les conséquences en cas de choc inévitable, la ceinture de sécurité ou la structure du véhicule en font partie. La sécurité active regroupe les dispositifs qui permettent de réduire le risque d’accident. En voici les éléments de base :

→ L’adhérence au sol du véhicule
Avoir des pneus en bon état est un élément primordial de la sécurité active. Rappelons que la bande de roulement, de la taille d’une feuille A4, représente le seul lien entre la route et le véhicule. Des pneus bien gonflés et bien entretenus assurent l’adhérence au sol et une bonne tenue de route, surtout dans des conditions de circulation difficiles.

→ La visibilité
Utiliser les feux adaptés afin d’être bien vu et de bien voir en tout circonstances est un élément basique, mais primordial de la sécurité au volant :

  • Savoir utiliser les feux de croisement et les feux de route la nuit pour être vu et voir sans toutefois aveugler les autres usagers.
  • Utiliser les feux de brouillard et de croisement judicieusement en cas d’intempéries.
  • S'équiper de phares adaptatifs pour optimiser l'éclairage en fonction de la trajectoire du véhicule.

→ Le freinage
Au même titre que les pneus, le système de freinage doit fonctionner de manière optimale pour assurer votre sécurité. Gardez ses freins et son frein à main en bon état permet de minimiser le risque de collision. Il est également possible d’optimiser le freinage à l’aide de dispositifs d’assistance au freinage d’urgence.

2. Les aides à la conduite

De nombreux dispositifs technologiques d’aide à la conduite viennent compléter les éléments basiques de sécurité active :

→ Le limitateur et le régulateur de vitesse

  • Le régulateur de vitesse est un système qui permet de stabiliser automatiquement la vitesse. Le conducteur n’a plus besoin d’appuyer sur la pédale d’accélération pour avancer.
  • Le limiteur de vitesse est un système de bridage électronique aidant le conducteur à ne pas dépasser la vitesse maximale autorisée.

Les systèmes d’assistance au freinage d’urgence. Ces différents aides au freinage optimisent le freinage d’urgence :

  • L’ABS : système de frein anti-blocage de roues lors d’un freinage d’urgence
  • L’AFU : Assistance au freinage d’urgence
  • L’ESP : Electronic Stability Program

→ Les systèmes d’alerte avertissent le conducteur de différents dangers ou obstacles :

  • Le système de détection de piétons
  • Le détecteur de fatigue
  • L’AFL ou Alerte de franchissement d’une ligne.
  • Le système de détection de véhicules présents dans les angles morts
  • L’alerte de distance de sécurité
  • Le système d’indication de limitation de vitesse

→ Les systèmes d’aide au maintien de la trajectoire avertissent le conducteur lorsque la trajectoire du véhicule est problématique ou lui échappe.

  • L’Aide au maintien dans la voie détecte le franchissement d’un marquage au sol.
  • Le DST (Dynamic Steering Torque) détecte perte d’adhérence et agit sur la direction assistée pour guider les mouvements du conducteur.
  • Le système anti-collision mesure la distance avec le véhicule précédent et alerte le conducteur afin que celui-ci freine et évite ainsi la collision.