Vous souhaitez devenir un pro de la manette et rouler sur la chaussée en combinant sécurité et économie de carburant ? Vous voulez réussir le Code de la route et donc connaître toutes les astuces du tableau de bord ? Alors, découvrez le régulateur de vitesse. Cette commande Cruise Control située sur le volant d’un véhicule stabilise la vitesse de circulation à votre convenance. Apprenez à le faire fonctionner et à le désactiver. Nous vous expliquons ses avantages et ses inconvénients et surtout comment ne pas le confondre avec le limiteur de vitesse.

Au sommaire :

  1. C’est quoi un régulateur de vitesse ?
  2. Le régulateur de vitesse adaptatif
  3. Quand l'utiliser ?
  4. Comment activer et désactiver un régulateur de vitesse ?
  5. Quelle est la différence entre un limiteur et un régulateur de vitesse ?
  6. Avantages et inconvénients du régulateur de vitesse

1. C’est quoi le régulateur de vitesse ?

Pour la petite anecdote, l’inventeur ingénieux de ce dispositif de contrôle de vitesse, était aveugle ! Prétextant un agacement lors de la conduite de son avocat qui ralentissait quand il parlait et qui accélérait lorsqu’ il se taisait, il décida de créer ce qu’il nommera le Speedostat, en 1945. Par la suite, des améliorations sont portées à ce système de vitesse constante qui prend diverses appellations : Controlmatic, Touchomatic, Pressomatic.

La fonction de cette technologie d’aide à la conduite est de maintenir une vitesse régulière sur la chaussée, sans avoir à appuyer sur la pédale d’accélérateur. Il se révèle très utile lorsque la circulation est fluide et que la route ne présente pas d’éventuels dangers pour les différents usagers de la route.

Cette aide à la conduite est constituée :

  • d’un capteur de la vitesse du véhicule. Il est situé à la sortie de la boîte à vitesse et il est parfois couplé au détecteur de blocage ABS.
  • d’une unité de contrôle du moteur, l'Engine Control Module (ECM). L’ECM contrôle le régime du moteur en jouant le rôle du pied droit du conducteur qui appuie sur l’accélérateur.

2. Le régulateur de vitesse adaptatif – ACC

Ces nouveaux modèles ont la capacité de calculer la distance de sécurité qui est d’un minimum de 2 secondes, entre votre véhicule et celui qui le précède. Ainsi, le régulateur adapte la vitesse pour ne pas trop s’approcher.

Ce système est associé aux capteurs placés à l’avant de la voiture, c’est le radar anti-collision.
Regulateur-adaptatif-CodelaRoute.IO-1

Ce régulateur adaptatif incite le conducteur à respecter les règles de la Sécurité routière et à conserver un temps de réaction nécessaire en cas de freinage d’urgence du véhicule qui roule devant.

3. Quand l'utiliser ?

OK-1

L’utilisation du régulateur de vitesse est recommandée sur des routes du type départementales, nationales ou autoroutes. Ces longues lignes droites bien rectilignes doivent bénéficier d’une circulation fluide et sans risque. C’est le cas sur de longs trajets. Vous devez éviter d’avoir des dépassements à effectuer, car cela implique une accélération.

Le régulateur s’enclenche uniquement à partir de 30 ou 50 km/h selon les modèles.

Non-2

En revanche, il devient dangereux de l’enclencher :

  • sur une route sinueuse où vous devez rétrograder et accélérer maintes fois.

  • sur une route qui comporte des obstacles (zones de travaux signalés avec un panneau triangulaire orange).

  • en descente, car le régulateur n’agit pas sur le dispositif de freinage. Vous vous retrouvez en excès de vitesse.

  • en ville, où son utilisation est tout bonnement à oublier, à cause du trafic dense, des virages dans les rues, des autres usagers comme les piétons ou les cyclistes et de la signalisation.

  • sur une route mouillée, car l’accumulation d’eau sur la chaussée peut faire glisser le véhicule (phénomène appelé aquaplanage ou d'aquaplaning).

Les véhicules récents sont équipés d’un système d’antipatinage qui désactive le régulateur si les roues motrices n’adhèrent plus à la chaussée ou si elles se bloquent.

4. Comment activer et désactiver un régulateur de vitesse ?

Les commandes du régulateur sont souvent sur le volant. Dans ce cas, elles prennent la forme de boutons ou d'une molette. Elles peuvent également se situer sur le côté sous une forme de levier ou de commodo.

Lorsque vous vous installez dans un nouveau véhicule et avant de démarrer, familiarisez-vous avec le tableau de bord et repérez la manette du régulateur de vitesse. Vous ne pouvez pas vous permettre de détacher votre attention pour rechercher le bon pressoir ou le levier qui déclenche le système lorsque vous roulez à vive allure sur l’autoroute.

4.1. Comment activer le régulateur ?

La manette permet d’activer le régulateur, de choisir la vitesse et de revenir au mode classique.

Pour une automobile à boite automatique, commencez par entrer la vitesse souhaitée sur le régulateur. Par exemple si vous êtes sur une route limitée à 90 km/h et que vous souhaitez rouler à 80 km/h, vous enregistrez cette donnée. L’automobile avance ainsi à vitesse de croisière sans avoir à accélérer pour la maintenir. Si une côte apparaît, ne touchez à rien, l’allure se module d’elle-même.

Pour une voiture à boîte de vitesse manuelle, vous devrez d’abord rouler à l'allure que vous souhaitez conserver et enclencher le régulateur. Si vous changez de vitesse, ce dernier se désactivera.

Regulateur-de-vitesse-CodelaRoute.IO
Set : le véhicule se stabilise sur la vitesse indiquée au compteur.
Coast : pour décélérer
Resume : pour revenir à la dernière vitesse enregistrée.
Cancel : pour désactiver le système.

4.2 Comment le désactiver ?

Le régulateur se désactive par une simple pression sur la pédale de frein ou sur l'embrayage. Ce réflexe vient rapidement avec l’expérience de la conduite. Sur les boites automatiques, vous devez utiliser la commande d'arrêt.

5. Quelle est la différence entre un limiteur et un régulateur de vitesse ?

Le Limiteur De Vitesse (DLV) ou Dispositif Limiteur Réglable de la Vitesse (DLRV) est un système de bridage électronique de la vélocité maximale de la voiture. Lorsqu’il est activé, il permet au conducteur de maintenir l’allure et de varier la vitesse sans dépasser la limite qu'il ne souhaite pas dépasser.

Cette technologie accompagne une bonne conduite. L’automobiliste responsable l’active pour ne pas effectuer d’excès de vitesse. Si cela arrive, un signal sonore retentit.

À la différence du régulateur de vitesse, vous pouvez utiliser le limiteur en ville. Les boutons de commande se ressemblent, mais leur fonction diffère. Dès 2022, toutes les voitures vendues en UE devront être équipées d’un limiteur intelligent qui ajuste automatiquement la vitesse maximale possible.

À retenir :
• Le limiteur bride la vitesse en-dessous d'une certaine limite
• Le régulateur maintient une vitesse régulière

6. Avantages et inconvénients du régulateur de vitesse

OK-CodelaRoute.IO

Les avantages à utiliser le régulateur de vitesse se rapportent à la sécurité du véhicule, à l’écologie et au porte-monnaie :

  • le régulateur réduit significativement la consommation de carburant. En conservant l’allure, vous n’accélérez pas intempestivement, vous polluez moins et vous économisez sur votre plein.

  • Vous ne risquez plus de vous faire remarquer par un radar tourelle qui prend la mesure de votre vitesse à 200 mètres de distance. Vous évitez de douloureuses contraventions et une perte de points sur votre permis à cause d’un dépassement de la vitesse maximale autorisée.

Inconvenients-CodelaRoute.IO

Les inconvénients touchent à la conduite :

  • Les dépassements sont plus longs et les distances de sécurité se réduisent.

  • Cette technologie rend la conduite passive et monotone. La vigilance de l’automobiliste se retrouve diminuée et la somnolence guette.

  • On ne peut l’utiliser qu’à partir de 50 km/h selon les modèles de véhicule et sur des routes, droites, dégagées et sèches.

Pour ne pas baisser la garde, maintenez toujours votre pied près de la pédale d’accélération, ne repliez pas votre jambe ! Votre attention doit être maximale à chaque instant de conduite. La chute de la vigilance est responsable d’un grand nombre d’ accidents de la route.