Articles > Conduite > Sécurité > Les différentes aides au freinage

Les différentes aides au freinage

Le moteur est sans aucun doute l’élément clé de la mécanique d’une voiture, c’est ce qui fait sa spécificité, qui permet de déplacer le véhicule sans user de la force de nos pieds ou d’animaux. Mais comme toute chose qui avance il faut pouvoir freiner.

AdobeStock_193743997

Les options de freinage

Pour arrêter, maintenir à l’arrêt ou ralentir son véhicule vous, le savez, vous devez freiner. Vous avez alors trois options :

  • Vous utilisez le frein à moteur. C’est d’abord en relâchant votre pied de la pédale d’accélérateur que vous allez priver le moteur de carburant. Le moteur va agir comme compresseur et générer une résistance aux roues dans leur avancement. Vous utilisez à ce moment l’inertie du moteur, pour freiner.
  • Vous utilisez la pédale de frein. La pression de la pédale de frein déclenche le fonctionnement des freins : les plaquettes de freins transforment l’énergie cinétique accumulée par le véhicule en chaleur et ralentissent la rotation des roues. Il est ainsi possible de ralentir ou d’arrêter le véhicule.
  • Vous utilisez le frein à main. Le frein à main est généralement utilisé pour le stationnement du véhicule ou comme aide lors d’un démarrage en côte. En tirant le levier du frein à main les câbles de freins poussent les segments de freins sur les tambours et bloquent les roues, leur rotation est alors impossible.

Les aides aux freinage :

Afin de réduire le risque d’accidents de la route les systèmes de sécurité ont été améliorés, notamment en ce qui concerne le freinage.

Le système ABS (système de frein anti-blocage)

L’ABS est un équipement qui vous aide à garder le contrôle de la direction du véhicule lors d’un freinage intense : il empêche les roues de se bloquer. Lorsque les roues se bloquent, elles ne tournent plus et c’est à ce moment que le véhicule risque de glisser si le sol est peu adhérent (pluie, verglas…), et que vous pouvez perdre le contrôle directionnel du véhicule.

Voici trois situations dans lesquelles la présence de l’ABS peut s’avérer indispensable :

  • Une automobile se rabat brusquement devant vous, vous freiner fort tout en gardant le contrôle de votre véhicule.
  • Un animal apparaît soudainement la route, vous devez à la fois freiner et manoeuvrer votre véhicule pour l’éviter.
  • Il pleut, la route est mouillée et glissante, la possibilité de blocage des roues augmente lorsque vous devez freiner pour vous arrêter.

Comment ça marche ?

Le système de freinage s’apparente à la technique de “pompage des freins” à laquelle ont recours les conducteurs titulaires de véhicules non équipés du système ABS. Seulement l’ABS réagit à la place du conducteur grâce à des capteurs de vitesse des roues, d’unités hydrauliques qui pompent les freins et d’une unité électronique de commande (ECU) pour les plus modernes, qui reçoivent l’information provenant des capteurs de vitesse des roues.

Efficacité du système

Parce que le système ABS permet effectivement au conducteur de garder le contrôle de son véhicule lors d’un freinage brutal ont été remarquées :

  • une baisse de 35% des collisions frontales sur une route en temps de pluie ou verglas
  • une baisse de 9% des collisions frontales sur route sèche.

Pour autant, ce système permet d’éviter les collisions seulement lorsque le conducteur a lui-même une conduite raisonnable et sécurisée (limitation de la vitesse, respect des distances de sécurités, vérification de l’état des pneus…)

Ce système est aujourd’hui complété par l’AFU (assistance au freinage d’urgence). Il amplifie la force de freinage afin d’éviter la collision avec d’autres véhicules.

ESP (Electronic Stability Program) ou “correcteur électronique de trajectoire”

L’ESP fait lui aussi partie des aides à la conduite électroniques. Depuis le 1er janvier 2012 il et obligatoire sur les voitures neuves immatriculées en France. Il se déclenche automatiquement dès qu’il détecte un problème de trajectoire par rapport à une intervention sur le volant.

Comment ça marche ?

L’ESP se déclenche lorsque des capteurs électroniques situés au niveau des trains roulant et de la direction de la voiture l’alertent, c’est que la voiture flirte avec la sortie ou qu’à la sortie d’un virage est trop rapide, les roues ne répondent plus correctement au volant. Dans ce cas, l’ESP déclenche un freinage automatique sur la roue extérieure ou inférieure selon la situation. Il peut également réduire l’excès de puissance des roues motrices en jouant sur l’accélérateur et le point de patinage. Avec ces différentes actions, la voiture est remise avec plus ou moins de douceur, dans sa trajectoire initiale.

En cas de démarrage sur de la neige, vous pouvez éteindre l’ESP, ainsi la voiture peut se mettre en mouvement en autorisant un léger patinage.

Vous savez tout, inscrivez-vous sur le codedelaroute.io pour passer votre code moins cher !

Passez votre code de la route en ligne avant de choisir votre auto-école qui vous formera à la conduite vous permettra d’économiser jusqu’à 350€ (prix moyen facturé par les auto-écoles pour le code en 2016). Une fois le code obtenu vous n’aurez plus que les heures de conduite à payer. Vous pouvez réviser le code et obtenir votre place d’examen sur codedelaroute.io.

S'ENTRAINER AU CODE
Les différentes aides au freinage
Partager