Afin de réduire le risque d’accidents de la route, les systèmes de sécurité active, notamment les aides au freinage, ont été améliorés. Faisons le point sur les systèmes d'aide au freinage d'urgence les plus répandus.

  1. L’aide aux freinages ABS (système de frein anti-blocage)
  2. L’aide aux freinages AFU (Assistance au Freinage d’Urgence)
  3. L’aide aux freinages ESP (Electronic Stability Program)
  4. Le freinage automatique d’urgence

1. L’ABS : Système de frein anti-blocage

Le système d'aide à la conduite le plus répandu est l'ABS. De l’allemand Antiblockiersystem, l'ABS permet d’éviter le blocage des roues en cas de freinage brusque ou intense. C'est indispensable lors d'un freinage d'urgence, car un blocage des roues provoque un glissement et une perte de contrôle du véhicule et de sa trajectoire. Le système d’ABS est aujourd’hui complété par l’AFU.

2. L’AFU : Assistance au Freinage d’Urgence

L'AFU amplifie la force de freinage afin d’éviter la collision avec d’autres véhicules. Il est relié aux mécanismes de freinage du véhicule. Il permet de détecter les freinages d’urgence et de pousser au maximum le freinage déclenché par le conducteur, il réduit ainsi la distance de freinage. Accompagné de l’ABS, il évite un blocage des roues et est couplé de l’allumage automatique des feux de détresse pour éviter de surprendre les véhicules suivants.

3. L’ESP : Electronic Stability Program

L’ESP, aussi nommé le “correcteur électronique de trajectoire”, se déclenche automatiquement dès qu’il détecte un problème de trajectoire par rapport à une intervention sur le volant. Il fait elle aussi partie des aides à la conduite électroniques. Depuis le 1er janvier 2012, il est obligatoire sur les voitures neuves immatriculées en France.

L’ESP déclenche un freinage automatique sur la roue extérieure ou inférieure et peut également réduire l’excès de puissance des roues motrices en jouant sur l’accélérateur et le point de patinage.

Il se déclenche lorsque des capteurs électroniques situés au niveau des trains roulant et de la direction de la voiture l’alertent. Cette situation est commune lorsque la voiture flirte avec la sortie ou qu'à la sortie trop rapide d’un virage, les roues ne répondent plus correctement au volant.

Grâce aux différentes actions de l'ESP, la voiture est remise avec plus ou moins de douceur, dans sa trajectoire initiale. En cas de démarrage sur de la neige, vous pouvez éteindre l’ESP, ainsi la voiture peut se mettre en mouvement en autorisant un léger patinage.

4. Le freinage automatique d’urgence

Le système de freinage automatique d’urgence freine automatiquement lorsqu'il "soupçonne" une collision imminente avec un autre véhicule, un piéton ou un obstacle. Il ne doit pas être confondu avec l’aide au freinage d’urgence qui a pour fonction d’augmenter la puissance du freinage impulsé par le conducteur.

De nombreux autres équipements, comme le régulateur de vitesse ou l'aide au stationnement, permettent au conducteur de limiter les risques de collision et d'assurer la sécurité des passagers et du véhicule. Ces aides précieuses ne doivent en aucun se substituer à la vigilance des conducteurs. Restez attentifs !


Foire aux questions
  • Quel est le rôle de l’AFU ?

    L’Assistance au Freinage d’Urgence ou l’AFU amplifie la force de freinage lors de la détection d’un freinage d’urgence.

  • Comment activer le freinage d’urgence ?

    Le freinage d’urgence n’est pas activé manuellement par le conducteur. Il s’active automatiquement lorsque le capteur détecte un freinage d’urgence. Le calculateur détermine le caractère urgent lorsque le conducteur a appuyé sur la pédale de frein fortement et brusquement.

  • Est-ce que l’AFU a remplacé l’ABS ?

    Non, l’AFU ne remplace pas l’ABS. Une voiture équipée de l’AFU est obligatoirement équipée de l’ABS pour éviter le blocage de roue lorsque le freinage d’urgence s’enclenche.