Articles > cours-code > autres-usagers > Autres usagers de la route : que dit le Code ?

Autres usagers de la route : que dit le Code ?

Le futur conducteur doit connaître la nouvelle organisation de l’espace public. Cette quatrième thématique du Code de la route rassemble les règles de sécurité pour partager la rue avec les autres usagers en tenant compte de leurs spécificités.

1. Que faut-il savoir sur les autres usagers de la route ?
2. Comment partager la route avec les autres usagers ?
3. Questions du Code de la route sur le thème

Que faut-il savoir sur les autres usagers ?

Le nouveau Code de la route organise un meilleur partage de l’espace public. Les usagers vulnérables sont protégés par cette réglementation. Les conducteurs prennent soin de leur faciliter la circulation.

Qui sont ces autres usagers ?

  • Les piétons et les cyclistes.
  • Les utilisateurs d’EDP, Engins de Déplacement Personnel (les skateboards, les patinettes et les rollers), les trottinettes électriques, overboard, gyropodes et mono roue.
  • Les deux-roues motorisés comme les motos.
  • les véhicules prioritaires police ou SAMU.
  • Les convois exceptionnels.
  • Les véhicules encombrants et les véhicules lents
  • Les bus et les autocars.

Les spécificités des autres usagers

  • Les piétons sont très fragiles, surtout les enfants et les personnes âgées qui peuvent avoir des mouvements imprévisibles.
  • Les cyclistes aussi sont incertains. Ils circulent en se faufilant et peuvent faire des écarts impromptus.
  • Les EDP circulent sur des voies spécifiques et leurs droits sont les mêmes que ceux des piétons.
  • Les deux et trois roues motorisés : ces engins peuvent rouler en interfiles quand le trafic est ralenti.
  • Les véhicules d’urgence sont prioritaires et disposent d'avertisseurs spéciaux (gyrophares).
  • Les convois exceptionnels et les véhicules de guidage sont prioritaires dans les croisements et les autres usagers s’arrêtent pour les laisser passer.
  • Les véhicules lents et les véhicules encombrants ont des dimensions tellement importantes qu’il est parfois difficile de les dépasser. Leur vitesse maximale autorisée sur l’autoroute est de 90 km/h. Dans les intersections, le conducteur d’une voiture doit leur faciliter l’accès.
  • Les bus et les autocars sont prioritaires en ville quand ils quittent leur emplacement. Leur clignotant signale qu’il faut réduire sa vitesse et les laisser passer.

Comment partager la route avec les autres usagers ?

Les questions sur les règles de partage reviennent systématiquement aux tests du Code la route. Le candidat retient donc que l’ensemble des utilisateurs de la voie publique sont inégaux et que les plus fragiles bénéficient de certaines priorités pour assurer leur sécurité.

Les règles de circulation à connaître

  • Sur l’aire piétonne, les usagers fragiles sont prioritaires sur tous les autres, sauf sur les tramways.
  • Au niveau de la zone de rencontre, tous les conducteurs ont le droit de rouler, la vitesse y est limitée à 20 km/h. Là aussi, les piétons sont prioritaires.
  • Dans la zone 30, les usagers fragiles y affluent en nombre, il faut donc ralentir. Les cyclistes peuvent se déplacer dans les deux sens.
  • Des voies de circulation sont réservées aux lignes de bus de ville. Quelques fois, des panonceaux annoncent si les vélos peuvent y passer à certaines heures et à certains jours.
  • des zones dessinées au sol, des sas, autorisent les vélos à se positionner devant les voitures et à démarrer avant elles.
  • Les trottoirs sont réservés aux piétons et aux enfants de moins de 8 ans en bicyclette.
  • Les cyclistes ont parfois à disposition des pistes cyclables pour circuler. Elles lui sont réservées. Si un panonceau l’indique, les EDP motorisés peuvent les utiliser.
  • L’automobiliste doit prévoir 1 mètre minimum en ville et 1,5 m en dehors de l’agglomération pour dépasser les usagers fragiles en toute sécurité.
  • Le conducteur est particulièrement vigilant à la présence de cyclistes ou de motos au niveau des angles morts lorsqu’il change de file.

Communiquer avec les autres usagers

L’Union européenne a renforcé la législation en uniformisant les règles de conduite sur la voie publique dans tous les états membres. Avertir les autres usagers est la première mesure énoncée. L’utilisation correcte des feux de signalisation permet de réduire les risques de collision en signalant la présence et les déplacements du véhicule. Voici quelques exemples pour un automobiliste :

  • toujours utiliser ses clignotants pour changer de direction
  • actionner ses feux de détresse lors de la formation d’un ralentissement
  • allumer les phares pour montrent sa présence lorsque la visibilité est réduite

Se positionner correctement sur la route

Le conducteur d’une voiture doit toujours se positionner sur la voie la plus à droite et la distance de sécurité avec les autres véhicules doit être respectée, notamment lors des dépassements.

Les véhicules de service, par exemple, comme les camions qui ramassent les déchets, doivent être dépassés avec beaucoup de prudence et à une allure très ralentie. Il en retourne de la sécurité des individus qui travaillent autour. Attention également aux enfants qui montent et descendent des autobus.

De plus, le conducteur doit prévoir l’évolution des situations, c’est-à-dire anticiper la conduite de ces autres usagers, pour éviter de causer des accidents ou effrayer ces usagers.

Notre meilleure amie : la courtoisie

Conduire en respectant les règles du Code de la route est essentiel pour ne pas provoquer de l’agressivité chez les autres usagers. Si par mégarde, vous oubliez de signaler un changement de direction à l’aide du clignotant, excusez-vous, effectuez un signe de la main. De même, soyez tolérant et acceptez certaines erreurs de la part des autres en restant calme et courtois. L’objectif est de rendre le trafic plus fluide et apaisé.

La sécurité de chaque usager est primordiale et les sanctions sont devenues plus dures. Votre attitude au volant est testée dans les questions du Code et requiert l'attention de votre examinateur lors de l'examen pratique.

Questions du Code de la route sur le thème

S'ENTRAINER AU CODE
Autres usagers de la route : que dit le Code ?
Partager