Les Attestations Scolaires de Sécurité Routière ou ASSR, de niveau 1 et de niveau 2 sont délivrées dans le cadre d’un enseignement obligatoire au collège. Si vous êtes une personne née après 1988, vous êtes dans l’obligation d’obtenir l’ASSR 2 pour présenter le Brevet de Sécurité Routière (BSR). Ce dernier est utile pour conduire un deux-roues, un scooter par exemple, à partir de 14 ans révolus. Si vous vous présentez au permis B avant vos 21 ans, vous devez aussi posséder l’ASSR 2 et la présenter au dossier de demande d’enregistrement de numéro NEPH. L’objectif est de sensibiliser les jeunes aux règles de la sécurité routière pour les rendre responsables.

Au sommaire :

  1. Qu’est-ce que l’ASSR ?
    1.1. Une sensibilisation à la sécurité routière au collège
    1.2. Pourquoi l’ASSR est-elle obligatoire ?
  2. Obtenir l’ASSR : les modalités de passage
    2.1. L’âge d’obtention de l’ASSR niveau 1 et 2
    2.2. Comment se déroulent les épreuves de l’ASSR 1 et 2 ?
    2.3. Nos conseils pour réussir
  3. Que faire quand on a perdu l’ASSR ?
  4. L’ASR pour ceux qui n’ont jamais passé l’ASSR 1 et 2
  5. L’Attestation d’Éducation à la Route ou l’AER

1. Qu’est-ce que l’ASSR ?

C’est une attestation scolaire de sécurité routière remise après une formation adaptée aux collégiens dans leur établissement scolaire. Cet enseignement est validé quand ils ont réussi un contrôle des connaissances théoriques sur les règles de la sécurité routière.

1.1. Une sensibilisation à la sécurité routière au collège

À l’école primaire déjà, une sensibilisation à la prévention routière existe. Les enfants apprennent à reconnaitre certains panneaux du Code de la route. On leur enseigne aussi les risques qui existent sur la chaussée et les règles de conduite quand on circule en vélo ou à pied.

Au collège, l’adolescent continue cet enseignement qui est validé par l’ASSR 1 avant sa 14e année et l’ASSR 2 avant sa 16e année. Cette formation est incluse dans les programmes officiels de l’Éducation nationale depuis 1993.

Cette éducation à la sécurité routière est essentielle jusqu’au baccalauréat pour faire acquérir aux jeunes adultes un comportement responsable sur la chaussée. Au quotidien, ils sont des usagers fragiles en étant tour à tour :

  • des piétons,
  • des cyclistes,
  • des cyclomotoristes ou les passagers d’une voiture.

Prevention-routiere-des-scolaires-CodedelaRoute.IO

1.2. Pourquoi l’ASSR est-elle obligatoire ?

Cette première formation aux risques sur la route est nécessaire pour :

  • les jeunes adultes de moins de 21 ans, lorsqu’ils veulent passer le BSR. Nommé aussi le permis AM, le Brevet de Sécurité Routière autorise la conduite d’un cyclomoteur léger, dès 14 ans et de piloter une voiture sans permis dès 16 ans.
  • Le permis B.
  • Le permis B1 (pour conduire un quadricycle lourd à moteur)
  • Les permis A1 ou A2, autrement dit le permis moto.

L’attestation sera exigée pour la fabrication du permis de conduire après la réussite de l’épreuve pratique.

2. Obtenir l’ASSR : les modalités de passage

L’ASSR de premier niveau et de deuxième niveau se déroule en deux fois, au collège, dans le cadre des apprentissages énoncés par le Bulletin Officiel.

2.1. L’âge d’obtention de l’ASSR niveau 1 et 2

Il est obligatoire de passer l’ASSR 1 avant ses 14 ans pour :

  • Les élèves de 5e au collège et de niveau similaire.
  • Les élèves d’autres sections qui ont 14 ans avant le 31 décembre de l’année
    en cours.
  • Les élèves ne l’ayant pas obtenu et qui souhaitent se présenter au BSR en
    école de conduite.

L’épreuve d’ASSR 2 est prévue pour :

  • Les élèves qui passent le Brevet des Collèges, en 3e ou à toute classe où les élèves fêtent leur 16 ans dans le courant de l’année civile.
  • Ceux qui suivent un préapprentissage en Lycée Professionnel (LP) ou en Centre de Formation des Apprentis (CFA).
  • Les élèves qui ont plus de 16 ans et qui sont toujours scolarisés, mais qui n’ont pas obtenu cette attestation.

L’obtention de l’ASSR 1 n’est pas obligatoire pour passer l’ASSR 2

ASSR-1-et-2-CodedelaRoute.IO

Veillez à bien conserver ces documents officiels !

2.2. Comment se déroulent les épreuves de l’ASSR 1 et 2 ?

Elles sont planifiées au cours des deux derniers trimestres de l’année scolaire, chaque année dans tous les établissements français publics et privés sous contrat.

Les épreuves sont composées de 20 questions à choix multiples. Elles comportent des séquences animées en images. Les candidats ont 30 minutes pour y répondre.

Les énoncés proposent aux élèves un point de vue différent à chaque question. Les candidats doivent se mettre à la place d’un cycliste, d’un piéton ou d’un passager. Les thèmes abordés sont ceux qui concernent la chaussée, la signalisation et le comportement des usagers.

Une question juste vaut 1 point, une mauvaise, un 0. Pour réussir ce QCM, il faut obtenir une note minimale de 10/20.

Le chef de l’établissement remet l’attestation aux élèves qui doivent la conserver précieusement. Si un élève échoue, il a la possibilité de se présenter à l’épreuve de rattrapage qui a lieu le même trimestre.

À noter : les élèves scolarisés au CNED, en France ou à l’étranger et les enfants du voyage doivent aussi se présenter aux épreuves de l’ASSR 1 et 2 selon les directives ministérielles.

2.3. Nos conseils pour réussir

Pour commencer, n’hésitez pas à interroger les adultes lorsque vous êtes en voiture ou en vélo ou bien à pied sur la chaussée. Observez les attitudes de chacun et essayez de comprendre les priorités et les significations de la signalisation.

De plus, vous bénéficiez de cours sur la sécurité routière, dispensés par vos professeurs ou par les professionnels garants des règles (Police municipale, CRS, etc.). Enfin, entrainez-vous sur le site officiel de l’Éducation nationale et parcourez nos cours de Code.

3. Que faire quand on a perdu l’ASSR ?

Lorsqu’une personne souhaite s’inscrire en auto-école pour passer le BSR et pouvoir conduire un cyclo, il doit présenter l’ASSR, car il prouve que le candidat est sensibilisé à l’insécurité routière. Si vous avez perdu votre ASSR 1 ou votre ASSR 2, voici les démarches à effectuer pour en récupérer une copie :

  1. Demandez un duplicata au collège où vous l’avez obtenu. C’est la même demande pour un vol. Vous n’avez pas besoin de le repasser ! Rédigez un courrier au chef de l’établissement en lui indiquant la perte de ce document et en y ajoutant :
  • Une pièce d’identité photocopiée recto/verso
  • La classe et l’année de votre passage d’ASSR 2
  • Une déclaration sur l’honneur de perte
  • Une enveloppe timbrée au tarif en vigueur et libellée
    à votre nom et adresse.
  1. À défaut, rédigez une déclaration sur l’honneur.

Elle atteste que vous avez obtenu avec succès un premier titre de conduite (ASSR 2) après avoir passé l’épreuve des connaissances théoriques des règles de sécurité routière. Et que vous n’êtes plus en la possession de ce document. Vous y ajoutez l’année d’obtention, le nom de l’établissement scolaire où vous l’avez eu et la ville.

4. L’ASR pour ceux qui n’ont jamais passé l’ASSR 1 et 2

L’Attestation de Sécurité ou ASR remplace l’ASSR 1 et 2 pour les personnes qui ne l’ont pas obtenue ou qui n’ont pas pu se présenter aux épreuves. Elle est remise après un examen portant sur des connaissances théoriques. L’inscription s’effectue auprès des services de la Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale (DSDEN).

L’épreuve de l’ASR se déroule soit :

  • dans un CFA pour les apprentis,
  • dans un Groupement d’Établissements de l’Éducation Nationale, un GRETA, pour les jeunes adultes qui ne sont plus scolarisés et âgés de plus de 16 ans.

Après 21 ans, l’ASR comme l’ASSR 2 ne sont pas obligatoires pour obtenir le permis de conduire

5. L’Attestation d’Éducation à la Route (AER)

AER-ASSR-pour-personnes-handicapes-CodedelaRoute.IO.-1

L’AER est une épreuve adaptée de l’ASSR destinée aux personnes avec une déficience visuelle. Aucune limite de temps n’est imposée pour que le candidat puisse acquérir une attestation de connaissances sur les règles de la route et les dangers qui existent pour les usagers.
Les questions portent sur les usagers fragiles, la prévention des conduites à risques, l’impact de la conduite sur l’environnement et la citoyenneté.
En revanche, cette attestation ne permet pas au candidat d’obtenir un permis de conduire.

L’épreuve se déroule dans un EPLE (un établissement public local d’enseignement secondaire relevant du secteur). Elle est effectuée entre le mois de février et le mois de novembre.

Ces conditions particulières sont aussi valables pour les élèves en situation d’handicap. Tout comme le passage du permis de conduire, des mesures d’aménagement sont prévues.

L’ASSR 1 et 2, l’ASR et l’AER sont les premiers diplômes qui attestent des connaissances fondamentales sur la Sécurité routière. Le permis probatoire prolonge l’expérience pour lutter contre l’accidentalité des jeunes conducteurs. Il oblige les jeunes conducteurs à poser un macaron A et à respecter des règles de conduite plus strictes.