Articles > permis-conduire > Grille de Notation du Permis de Conduire I Barème et Fautes Éliminatoires

Grille de Notation du Permis de Conduire I Barème et Fautes Éliminatoires

Comment se déroule l’épreuve pratique pour passer son permis de conduire ? Qu’attend l’examinateur de la part d’un candidat ? Quelles sont les fautes éliminatoires ? Autant de questions qui méritent d’être éclaircies ! Voici donc de précieuses réponses pour être prêt à toutes les éventualités le jour de l’examen du permis de conduire.

1. Quel est le barème de notation ?
2. Quelles sont les 4 grandes compétences à valider le jour du permis ?
3. Quelles sont les fautes éliminatoires à l’examen du permis de conduire ?
4. Comment réussir le jour J : récapitulatif
5. Le permis pour tous : la réforme de mai 2020

Quel est le barème de notation ?

Le CEPC ou Certificat d’Examen du Permis de Conduire est un document officiel sur lequel apparaît un tableau de bilan des compétences à réussir pour obtenir son permis de conduire.

Comment ça se passe le jour du permis ?

En 2013, un Référentiel pour l’Éducation à une Mobilité Citoyenne, le REMC, a remplacé l’ancien système d’évaluation.

Ce document instaure un apprentissage de la conduite en toute sécurité. La grille de notation utilisée le jour de l’examen pratique en découle. Les inspecteurs responsables du passage du candidat jugent ainsi tous les postulants sur les mêmes bases :

  • Durée de l’examen : 32 minutes.
  • Un moniteur de l’auto-école est présent à l’arrière du véhicule ou une personne titulaire du permis B pour un candidat libre.
  • Vérification de l’identité et des modalités d’apprentissage de la conduite (anticipée, conduite accompagnée ou supervisée).
  • Installation au volant.
  • Présentation de l’épreuve pratique par l’examinateur.
  • Détail du parcours à réaliser sur des voies routières ou autoroutières.
  • Test de la vue du candidat (sauf s’il présente un certificat médical préétabli).
  • Conduite du véhicule durant 25 minutes.
  • Réalisation de 2 manœuvres spécifiques, parmi le demi-tour, le freinage avec un arrêt précis, la marche arrière ou une manoeuvre de stationnement.
  • Contrôle d’un élément technique de l’intérieur ou de l’extérieur de l’automobile.
  • Une question portant sur la sécurité routière.
  • Une question sur les premiers secours.
  • Création du Certificat d’examen du permis de conduire.
  • Temps supplémentaire accordé aux candidats en situation de handicap.

Combien faut-il de points pour réussir son permis ?

20 points sur 30 au total (voire 32 avec les deux points bonus) sont nécessaires pour crier victoire. L’examinateur prend en compte les points suivants :

  • Évaluation des aptitudes du candidat
  • Observation de son comportement
  • Grille complétée tout au long de l’épreuve
  • Infractions éliminatoires notées
  • 12 compétences évaluées, réparties en 4 niveaux d’appréciations
  • 1 à 2 points attribués en plus si l’aspirant est courtois et respectueux de l’environnement

Les 4 grandes compétences de la grille de notation du permis

Ces 4 sections sont elles-mêmes divisées en 12 compétences détaillées :

  1. Connaître et maîtriser son véhicule (noté entre 0 et 3) :

    1. S’installer, mettre sa ceinture de sécurité et assurer la sureté à bord de son véhicule.
    2. Effectuer des vérifications du véhicule (intérieures et extérieures).
    3. Connaître et utiliser les commandes (fonctionnement).
  2. Appréhender la route (noté entre 0 et 3) :

    1. Prendre l’information.
    2. Maîtriser sa vitesse maximale selon les circonstances.
    3. Respecter le Code de la route.
  3. Partager la route avec les autres usagers (noté entre 0 et 3) :

    1. Communiquer avec les autres usagers.
    2. Bien se positionner sur la chaussée.
    3. Respecter les distances de sécurité.
  4. Autonomie du candidat et sa conscience du risque (noté entre 0 et 1) :

    1. Aptitude à analyser des situations.
    2. Adaptation à tout type de situation.
    3. Conduite en autonomie.

Quelles sont les fautes éliminatoires à l’examen du permis de conduire ?

Les erreurs préjudiciables sont définies par l’article 27 de l’arrêté relatif aux modalités de l’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire des catégories B et B1.

Les fautes éliminatoires à l’examen de la conduite

En voici les grandes lignes :

  • Tout geste dangereux pour les autres usagers et/ou le véhicule de la part du candidat est éliminatoire.
  • Circulation sur la voie de gauche dans une chaussée à double sens.
  • Le franchissement d’une ligne continue (sauf déplacement d’un cycliste).
  • Circulation sur les voies réservées et bandes d’arrêt d’urgence.
  • Non-respect du Code de la route pour le signalement d’un arrêt.
  • Rouler en sens interdit.

Effectuer une de ces erreurs entraîne un échec de l’épreuve, que l’examinateur ait dû intervenir ou pas. Si ce dernier constate que le candidat n’est pas en capacité de terminer la conduite, il est en droit de la stopper.

Panneau-STOP-1

Astuces pour éviter les fautes éliminatoires au permis de conduire

Découvrez comment réussir du premier coup l’examen pratique du permis B :

  • Au départ :

    • Regarder dans ses rétroviseurs plusieurs fois et s’assurer qu’aucun autre usager est présent dans son environnement
    • Ne pas caler
    • Éviter de trop reculer lors d’un démarrage en côte

  • À l’arrêt :

    • Réussir ses freinages sans approcher de trop près le véhicule de devant

  • Au cours de manœuvres :

    • Ne pas heurter un trottoir ou l’escalader
    • Évitez toute collision

  • À une intersection :

    • Ne pas s’arrêter sans justification et gêner les autres usagers
    • Ne pas s’engager en obligeant autrui à manœuvrer en urgence
    • Ne pas refuser une priorité à droite
    • Ne pas respecter un STOP
    • Mal anticiper une situation en n’étant pas assez vigilant

  • À un croisement :

    • Refus de priorité
    • Ne pas contrôler son véhicule dans une trajectoire
    • Mise en danger des usagers

  • Lors d’un dépassement :

    • Ne pas respecter les distances de sécurité
    • Dépasser sans vérifier si l’on n’est pas en train d’être doublé
    • Franchissement d’une ligne continue
    • Dépassement par la gauche

  • Lors d’un changement de direction :
    • Manœuvrer sur la voie d’en face à contresens
    • Refus de priorité
    • Changer de voie sans visualiser l’environnement

  • Dans un virage et en ligne droite :
    • Toucher le trottoir
    • Perdre le contrôle de son véhicule
    • Franchir une ligne continue
    • Mal négocier un virage
    • Effectuer un excès de vitesse

Les examinateurs tolèrent certaines erreurs si elles ne se répètent pas et si votre attitude est respectueuse des règles du Code de la route et de la sécurité des autres usagers. Dans le cas contraire, votre comportement entraînera une invalidation du passage de l’examen pratique du permis de conduire.

Comment réussir le jour J : récapitulatif

Voici en quelques points comment se comporter lors de l’examen :

  1. Appliquer scrupuleusement les règles du Code de la route
  2. En saisir les enjeux de sécurité
  3. Comprendre et anticiper les risques
  4. Circuler sans représenter un danger pour les autres usagers
  5. Adopter une attitude éco-friendly
  6. Mesurer la gravité d’une consommation de stupéfiants et d’alcool
  7. Comprendre l’impact sur la conduite de facteurs médicaux et psychologiques défavorables
  8. Évaluer les conséquences d’une infraction ou d’une panne.

Le permis pour tous : la réforme de mai 2020

Maintenant que vous avez saisi les attentes de l'examinateur à l’examen pratique, vous savez précisément ce qu’il ne faut pas faire. À présent, effectuons un petit point sur les dernières mesures gouvernementales entrées en vigueur :

  • L’accès à la conduite supervisée est simplifié en cas d’échec à l’épreuve de conduite pour le candidat, sans délai ni formalité.
  • Les candidats agressifs envers un examinateur et suite à une plainte de leur part ne pourront pas repasser l’épreuve au sein de la préfecture concernée.
  • Placement immédiat du véhicule en fourrière lors d’un délit grave.
  • Équipement d’un éthylotest antidémarrage (EAD) pour les récidivistes.
  • Interdiction de stationner en amont des passages piétons.

permis-en-poche

Si vous réussissez votre examen, vous, jeunes conducteurs, allez recevoir votre permis probatoire. À vous de continuer à être prudent afin de conserver votre solde de points ! Vous pouvez vite les perdre en accumulant les infractions.

Découvrez le fonctionnement du permis à points et des stages de récupération si vous avez été sanctionné par un retrait de points.

Vous possédez toutes les cartes de la réussite entre vos mains ! Rejoignez-nous pour continuer à vous exercer !

S'ENTRAINER AU CODE
Grille de Notation du Permis de Conduire I Barème et Fautes Éliminatoires
Partager