En France, le Code de la route définit la limitation de vitesse réglementaire selon 3 critères, le type de chaussée, le type de permis et les intempéries. Découvrons ensemble la limitation de vitesse par temps de pluie.

Au sommaire :

  1. Les différentes limitations de vitesse par temps de pluie
  2. La limitation de vitesse lorsque la visibilité est inférieure à 50 mètres
  3. Sanctions en cas de non-respect de la vitesse maximale autorisée

1. Les différentes Limitations de vitesse par temps de pluie

Pour sécuriser la circulation routière, la vitesse maximale autorisée réglementaire est abaissée lorsqu’il pleut. Réduire la vitesse permet de conserver une distance de sécurité suffisante pour réduire le risque de collision en cas de freinage.

Rappelons, en effet, que la distance de freinage et d’arrêt est plus longue sur une chaussée mouillée. La vitesse augmente également le risque d’aquaplanage à cause du manque d’adhérence des roues sur la route. La réduction de vitesse est différente pour les permis probatoires.

Sur autoroute

En cas de pluies, la vitesse maximale autorisée sur autoroute varie selon le permis du conducteur :

  • Elle passe de 130 km/h à 110 m/h, pour les conducteurs confirmés.
  • Elle reste la même que par temps sec pour les permis probatoires : 110 km/h.

Sur les chaussées séparées par un terre-plein central

Par temps sec, une route à double chaussée séparée par un terre-plein central est habituellement limitée à 110 km/h pour les conducteurs confirmés et à 100 km/h pour les novices. Par temps de pluie, la vitesse est limitée à 100 km/h pour tous les conducteurs.

Sur les routes à double sens sans séparateur central

Par temps de pluie, la vitesse maximale reste de 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central. C’est le cas d’une partie des routes nationales et départementales de l’hexagone. Certains tronçons, limités à nouveau à 90 km/h par temps sec, sont indiqués par un panneau de limitation, mais ils ne concernent pas les conducteurs novices qui restent limités à 80 km/h sur les routes sans séparateur.

En ville

En agglomération, la vitesse reste inchangée en cas de pluie pour les conducteurs confirmés et les novices : 50 km/h réglementaires et 30 km/h ou 20 km/h si la signalisation l’indique par un panneau de limitation ou un panneau de zone (zone de rencontre, zone 30, etc.).

Les limitations de vitesse des permis poids lourd diffèrent des permis B

2. La limitation de vitesse lorsque la visibilité est inférieure à 50 mètres

Lorsque les intempéries — neige, pluie ou brouillard épais — réduisent la visibilité à 50 mètres, la vitesse est limitée à 50 km/h sur toutes les chaussées et pour toutes les catégories de permis. C’est ce que l’on appelle la limitation ponctuelle de la circulation.

Le conducteur doit également respecter la législation en termes d’éclairage. Il doit absolument utiliser les feux de voiture recommandés par le Code de la route pour mieux voir, être mieux vu, et ne pas éblouir les autres usagers. En l’occurrence, les feux de brouillard arrière sont strictement interdits en cas de forte pluie, car ils peuvent aveugler les autres véhicules.

3. Sanctions en cas de non-respect de la vitesse maximale autorisée

Les excès de vitesse étant sanctionnés par des amendes et des retraits de points, les jeunes conducteurs doivent rester particulièrement vigilants, car ils risquent de perdre les 6 points de leur permis probatoire en 1 seule infraction.

  • Excès de vitesse inférieure à 20 km/h hors agglomération
    → Retrait de 1 point de permis
    → Amende forfaitaire de 68 €

  • Excès de vitesse supérieur à 20 km/h, mais inférieur à 30 km/h
    → Retrait de 2 points
    → Amende de 135 €

  • Excès de vitesse compris entre 30 km/h et 40 km/h
    → Retrait de 3 points
    → Amende de 135 €

  • Excès de vitesse compris entre 40 km/h et 50 km/h
    → Retrait de 4 points
    → Amende forfaitaire de 135 €
    → Suspension du permis de conduire pouvant aller jusqu’à 3 ans
    → Obligation de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière

  • Excès de vitesse supérieur à 50 km/h
    → Retrait de 6 points
    → Jusqu’à 1 500 € d’amende
    → Rétention immédiate du permis
    → Immobilisation du véhicule
    Suspension du permis jusqu’à 3 ans