La distance de freinage est une des notions essentielles à connaître pour comprendre l’utilité des distances de sécurité. On ne vous demandera pas de la calculer à l’examen du Code de la route, mais vous devez savoir à quoi elle correspond. Elle entre en jeu dans le calcul de la distance d’arrêt, notion qui, elle, est presque toujours testée à l’examen.

Au sommaire :

1. À quoi correspond la distance de freinage ?
2. Comment calculer la distance de freinage sur route sèche ?
3. Calculer la distance de freinage sous la pluie

1. À quoi correspond la distance de freinage ?

La distance parcourue lors d’un freinage commence à la fin du temps de réaction, entre le moment où le conducteur réagit en appuyant sur la pédale de frein et le moment où le véhicule s’arrête.

Cette distance dépend :

  • de la vitesse du véhicule,
  • du poid,
  • des conditions d’adhérence de la chaussée (verglas, neige, pluie).
  • de l’état du véhicule (pneus, plaquettes de frein et amortisseurs), mais l’impact est moindre.

2. Comment calculer la distance de freinage sur route sèche?

La formule de calcul de la distance de freinage est complexe, car il est nécessaire de prendre en compte les différents éléments qui l’influencent. Pour l’épreuve du Code, retenez simplement la version rapide de ce calcul :

Distance de freinage = Distance d’arrêt — Distance parcourue durant le temps de réaction

Voici un ordre d’idée de la distance de freinage selon la vitesse du véhicule. Entre le moment où je freine et le moment où mon véhicule s’arrête, j’aurais parcouru environ :

  • 14 à 18 mètres à 50 km/h,
  • 45 à 50 mètres à 90 km/h,
  • 68 mètres à 110 km/h,
  • 93 mètres à 130 km/h.

Vous n’avez pas besoin de retenir ces valeurs pour le Code. La question ne vous sera pas posée, car elles varient selon le mode de calcul utilisé.

Retenez simplement que :

  • Plus vous roulez vite, plus votre distance de freinage va s’allonger
  • Multiplier sa vitesse par 2, multiplie par 4 la distance de freinage

3. Calculer la distance de freinage sous la pluie

Sur une chaussée mouillée par la pluie ou la neige, la distance de freinage est doublée. Autrement dit, il suffit de multiplier par 2 la distance obtenue sur sol sec.

Les systèmes d’assistance au freinage d’urgence, tels que l’ABS, l’ESP ou l’AFU, ne réduit pas les distances de freinage et d’arrêt. L’ABS, par exemple, agit pour compenser la perte d’adhérence des pneus lors d’un freinage d’urgence. Son action permettra éventuellement de ne pas rallonger la distance d’arrêt, mais pas de la raccourcir.

Les limitations de vitesse et les distances de sécurité ont été pensées, avec ces informations en tête, pour donner le temps aux usagers d’éviter la collision.

N’oubliez pas que pour calculer la distance d’arrêt, vous devez ajouter le temps de réaction à la distance de freinage. En effet, il faut prendre en compte la distance que parcourt le véhicule avant que le conducteur réagisse en freinant. Ce temps de réaction s'allonge lorsque le conducteur n'est pas en état de conduire.