Le panneau interdiction de circuler, ou panneau B0, est une des formes d’interdiction prévue par l’arrêté du 24 novembre 1967 relatif à la signalisation des routes et des autoroutes. Contrairement aux marquages au sol ou encore au panneau stop, cette interdiction est peu utilisée. Sa signification peut ainsi être incomprise par les usagers de la route. Nous allons, ici, lever le voile sur cette signalisation peu connue. Découvrez ici tout ce qu’il y a à savoir sur ce panneau de danger.

Au sommaire :

  1. Interdiction de circuler : le panneau et les réglementations
  2. Non-respect du panneau circulation interdite : les sanctions

1. Interdiction de circuler : le panneau et les réglementations

Réglementaire depuis 1977, le panneau interdiction de circuler ne concerne généralement pas les piétons. Cependant, une nuance existe que nous verrons un peu plus loin dans cet article. Utilisé principalement pour des raisons de sécurité, le panneau B0 désigne une interdiction de circuler dans les deux sens. Le Code de la route prévoit ainsi que la circulation sur certains axes soit complètement interdite dans les deux sens de circulation.
panneau-B0-interdiction-de-circuler

Le panneau

Comme tous les panneaux d’interdiction, celui-ci est de forme ronde. Signalé par un fond blanc et une bordure rouge, il est codifié « panneau B0 ». Il fait son entrée officielle dans la réglementation du Code de la route en 1977. On le retrouve aussi sur un fond jaune, plus réfléchissant la nuit, sur des barrières de péage fermé à la circulation par exemple.

Sans pictogrammes ou indications au centre, il interdit donc de circuler aux véhicules dans les deux sens. Placé juste avant la voie sujette à cette réglementation, son effet est immédiat. Peu présent sur les axes très fréquentés, il trouve souvent sa place à l’entrée des chemins privés, forestiers ou encore à l’entrée des parkings. Il permet ainsi aux usagers de se diriger vers les voies qu’ils doivent emprunter.

Les panonceaux

panneau-interdiction-sauf-ayants-droit
Comme vu précédemment, le panneau de circulation interdite à tout véhicule est donc peu utilisé. Lorsqu’il est appliqué, il est souvent combiné par un ou plusieurs panonceaux. Ces indications supplémentaires permettent la précision sur les catégories d’usagers qui ne sont pas soumis à cette interdiction de circulation. C’est ainsi que l’usage veut que l’on retrouve sur nos axes routiers, les panonceaux d’indications tels que :

  • sauf riverains
  • sauf ayants droit
  • sauf vélos
  • accès réglementé
  • etc.

Ces indications supplémentaires peuvent à l’inverse préciser les catégories de véhicules qui sont soumis à l’interdiction de circuler, comme ceux :

  • de plus de 3,5 tonnes
  • de transport de marchandises
  • transportant des matières explosives, polluantes ou dangereuses
  • etc.

Ces panneaux ne concernent généralement que les véhicules à moteur et épargnent ainsi les piétons, sauf si un panonceau indique le contraire. Il est d’autre part plus courant de retrouver le panneau sens interdit sur nos axes. Cette signalisation routière indique qu’une route est à sens unique. D’autres indications, telles que le marquage au sol, identifient également le sens unique d’une voie de circulation.

2. Non-respect du panneau circulation interdite : sanctions et enjeux

Le panneau B0 prévient donc d’un accès interdit aux véhicules de transport. Panneau de danger, il trouve souvent sa place au début de voies menant à des espaces naturels. Il a ici pour but de protéger l’environnement des nuisances sonores et des dégradations.

L’article R411-17 du Code de la route indique : « Le fait, pour tout conducteur, de ne pas respecter l’interdiction permanente d’accès de certaines routes à certaines catégories de véhicules, prise par l’autorité investie du pouvoir de police en application des articles L. 411-1 à L. 411-5-1 pour prévenir un danger pour les usagers de la voie, est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe». Cette infraction au Code de la route entraîne donc :

  • Le paiement d’une amende forfaitaire de 135 €, pouvant être majorée jusqu’à 375 € ou minorée à 95 €.
  • Le retrait de 4 points sur le permis de conduire.

Les panneaux de signalisation verticale véhiculent tous un message important. Les connaître c’est s’assurer d’anticiper toutes situations pouvant mettre en danger sa propre sécurité, mais également celles des autres usagers de la route. Le panneau B0 permet de préserver les usagers d’un danger, ce qui explique la sévérité des contraventions prévues en cas d’infraction. Gardons à l’esprit que le respect des règles du Code de la route permet d’être et de se sentir en sécurité à bord de nos véhicules. Photo