Avec le stationnement en créneau et en épi, le rangement en bataille fait partie des 3 types de stationnements qui peuvent être demandés le jour de l’examen du permis de conduire. Il consiste à garer votre véhicule perpendiculairement à la chaussée. Découvrez les étapes et repères essentiels du rangement en bataille arrière et travaillez-les avec votre moniteur d’auto-école.

Au sommaire :

  1. Présentation de la manœuvre
  2. Le stationnement en bataille : étapes et repères
  3. Les critères d’évaluation des manœuvres de stationnement

1. Présentation de la manœuvre

rangement-en-bataille

Le rangement en bataille sur un parking dont les places se positionnent à 90 degrés de la chaussée. Il doit toujours se faire dans le sens de la circulation.

Vous devez manœuvrer à très faible allure et constamment contrôler l’environnement proche de votre véhicule, car vous n’êtes pas prioritaires. Laissez passer tous les usagers de la route.

Ce stationnement doit se faire en marche avant s’il est effectué sur la gauche et en marche arrière s’il est effectué sur la droite.

Se garer en bataille en marche arrière s’assimile au stationnement en épi arrière. Mais les places étant perpendiculaires au trottoir, la manœuvre est un peu plus délicate.

2. Le stationnement en bataille en marche arrière : étapes et repères

Stationnement-en-Bataille-1

Pour réussir le stationnement en bataille, respectez ces 3 étapes :

1. Le placement pour se garer en marche arrière

  • Mettez votre clignotant.
  • Dépassez la zone de la place choisie et arrêtez-vous au niveau du 3e véhicule garé
    qui suit, à une distance latérale d’environ 1,50 m.
  • Passez la marche arrière, vos feux de recul s’allument et signalent votre manœuvre.
  • Avant de reculer, contrôlez les rétroviseurs et vos angles morts.

2. Le premier repère : il est temps de braquer

  • Reculez doucement jusqu’à ce que vous apercevez le feu gauche de la voiture juste avant votre place : c’est le premier repère.
  • Assurez-vous que personne n’arrive en face ou ne vous double, car vous êtes sur le point de changer la trajectoire de votre véhicule.
  • Braquez à fond du côté de la place : l’avant de l’automobile va se tourner dans le sens inverse de l’emplacement.
  • Contrôlez les côtés et l’arrière de la voiture : assurez-vous que vous passez des 2 côtés.

3. Le 2e repère : finir la manœuvre

  • Le 2e repère est atteint lorsque vous êtes droit et parallèle aux deux véhicules garés
  • Remettez vos roues droites.
  • Avancer pour vous recentrer si votre véhicule est légèrement désaxé.
  • Reculez en ligne droite jusqu’à la limite de l’emplacement à l’arrière du véhicule.
  • Mettez le point mort et actionnez le frein à main.
  • Coupez le contact : votre voiture est garée !

3. Les critères d’évaluation des manœuvres de stationnement

→ Trois points sont importants le jour de l’examen :

  • Une vigilance régulière pour assurer la sécurité de la manœuvre
  • Le positionnement et le respect des repères
  • La gestion de l’allure

→ L’inspecteur va se baser sur 3 critères pour vous évaluer, il contrôle si :

  • Vous êtes attentif au véhicule et à l’environnement.
  • Vous maîtrisez vos manœuvres de stationnement
  • Vous respectez le trafic et les usagers de la route.

→ La manœuvre est notée :

A. Réussie
B. Correctement réalisée avec un oubli
C. Mal effectuée, avec une mise en danger.

La note C correspond à une faute éliminatoire. L’examinateur a touché le volant ou freiner.