L’airbag voiture fait désormais partie des équipements standards des véhicules. S’ils sont indispensables à la sécurité des conducteurs et de leurs passagers, ces systèmes de sécurité doivent être combinés à la ceinture de sécurité afin que leur efficacité soit optimale. Le 9e thème du Code de la route permet l’apprentissage des différentes notions de sécurité en voiture. Voici un focus sur l’une d’entre elles : l’airbag voiture.

Au sommaire :

  1. Comment marche un airbag voiture ?
  2. Comment savoir si un airbag fonctionne ?
  3. L’airbag fait-il partie des équipements obligatoires ?

1. Comment marche un airbag voiture ?

Utilité et carractéristiques

L'airbag permet d’absorber le choc en cas de collision pour protéger le corps des passagers présents dans le véhicule. Le système, en mesure de détecter la localisation, la sévérité et la vitesse d’un choc, est constitué:

  • D’un coussin gonflable de sécurité qui se remplit à l’aide d’un générateur de gaz.
  • De capteurs.
  • D’un calculateur électronique, cœur du système situé généralement au niveau de la planche de bord.

Il existe différents types d’airbags :

  • L’airbag frontal se trouvant à l’avant, dans le volant et au-dessus de la boîte à gants.
  • L'airbag latéral (ou rideaux latéraux) présent sur le côté du siège ou au niveau du plafond du véhicule.
  • L'Airbag de genoux.

Certains véhicules haut de gamme bénéficient également d’une ceinture de sécurité gonflable.

Déclenchement d’un airbag

Le déclenchement de l'airbag intervient entre 30 à 150 millisecondes après le diagnostic d’un impact sévère.

Au moment de l'impact, le capteur envoie l’information au calculateur électronique. Ce dernier définit si le type de collision nécessite une action et transmet alors un signal électrique au générateur de gaz. C’est ce qui permet dès lors aux airbags de se remplir de gaz comprimés. Cette action produit une réaction chimique explosive et provoque ainsi un bruit assourdissant.

Les différents airbags se déclenchent alternativement. Ce sont les capteurs qui déterminent le moment opportun du déploiement. Après avoir joué son rôle d’amortisseur, l’airbag se dégonfle très rapidement afin de libérer de l’espace dans l’habitacle.

L’efficacité d’un airbag

Les crashs tests ont estimé qu’en cas de choc, le conducteur doit se tenir droit et à 25 centimètres du volant pour qu’il soit efficace. Lorsque l’airbag passager se situe sur les parties latérales d’un véhicule, il n’est pas recommandé de s’appuyer sur les côtés des sièges.

Le passager qui se trouve à l’avant ne doit pas, quant à lui, poser ses pieds sur le tableau de bord. La ceinture de sécurité joue un rôle primordial également. Elle permet de plaquer le conducteur ainsi que ses passagers contre le siège auto afin que leurs têtes ne percutent pas rapidement l’airbag. Ce dernier se gonfle à une vitesse de 300 km/h, la non-présence de la ceinture provoquerait des dégâts encore plus importants.

Désactivation d’un airbag du siège passager

Élément indispensable à la sécurité des usagers de la route, l’airbag peut également être dangereux si les précautions, vues ci-dessus, ne sont pas prises.

Aussi, l’installation d’un siège enfant nécessite sa désactivation du côté passager. Pour ce faire, un verrou généralement placé à droite de la console devra être positionné sur OFF. À la suite de cette manipulation, au moment de mettre le contact, un voyant de désactivation d’airbag s’allume. Certains véhicules ne permettent pas cette désactivation. Dans ce cas, il est nécessaire de placer le siège bébé à l’arrière du véhicule.

2. Comment savoir si un airbag fonctionne ?

Un airbag peut perdre en efficacité avec le temps. Il est nécessaire de veiller à son fonctionnement. À noter qu’une fois gonflé, il devient inutilisable et doit donc être remplacé. Un airbag coûte en moyenne 2 000 €.

→ Le voyant airbag

Le voyant airbag permet de détecter si une anomalie est présente. Allumé, il peut indiquer une défaillance au niveau de la batterie ou encore du calculateur de l’airbag. En l’absence de signe d’anomalie, il est recommandé de faire vérifier ses airbags tous les 5 ans.

→ Le contrôle technique

Lors du contrôle technique, le fonctionnement des airbags est vérifié. Sont considérées comme défaillances majeures et nécessitant une contre-visite les points suivants :

  • Airbags manquants ou ne convenant pas pour le véhicule,
  • Le voyant airbag signale une défaillance,
  • Airbags inopérants.

3. L’airbag voiture fait-il partie des équipements obligatoires ?

L’airbag n’est pas un équipement obligatoire. Le Code de la route requiert en revanche que les conducteurs s’assurent de la sécurité de leur véhicule. Faisant partie de la sécurité passive, cet équipement, qui est reconnu comme étant essentiel en cas d’accident, est fortement recommandé pour amortir un choc.

La réussite à l’examen du Code de la route exige d’être au fait des différents dispositifs prévus pour assurer la sécurité des passagers d’un véhicule. Un certain nombre de précautions à prendre sont indispensables à l’efficacité des airbags voiture. Bien que ces dernières soient de plus en plus sures, une position inadaptée suffirait à réduire son rôle d’amortisseur d’impact en cas d’accident.