Le panneau "cédez le passage" est un des panneaux de signalisation routière prévus par le Code de la route. Il fait partie des panneaux de signalisation d'intersection et de priorité (type AB). C’est l’un des ceux que vous rencontrerez le plus souvent sur vos trajets, sur tous les types de routes. Quelles sont les caractéristiques de ce panneau et quel comportement adopter à son approche ? On vous dit tout.

Au sommaire :

  1. Panneau cédez le passage : caractéristiques
  2. Où est-il implanté ?
  3. Comment aborder un cédez le passage ?

1. Panneau "cédez le passage" : caractéristiques

Il existe 2 panneaux cédez le passage : le panneau ab3a et le panneau ab3b. Plusieurs versions ont été utilisées depuis 1946. La forme actuelle a été adoptée le 26 juillet 1974. Depuis, leur utilisation s’est généralisée pour réguler les croisements avec une route à caractère prioritaire.

1.1. Caractéristiques

Sa forme triangulaire pointant vers le bas — dans le sens inverse des panneaux de danger — est identique depuis sa première apparition en 1946. La bande rouge épaisse marquant son contour n’apparaît que dans la version définitive.

Ces 2 panneaux annoncent une intersection où le conducteur est contraint de céder le passage aux véhicules circulant sur les voies adjacentes, qu’elles se situent à sa droite ou à sa gauche. Contrairement au panneau STOP, il n’impose pas l’arrêt total du véhicule.

Le panneau cédez le passage AB3a est le signal de position. Il peut être accompagné d’un panonceau « Cédez le passage », mais ce n’est pas toujours le cas.

Panneau-AB3a

Les panneaux de type ab3b servent à la pré-signalisation. Ils annoncent un « cédez le passage » à la prochaine intersection. Le panneau est accompagné d’un panonceau m9c où est indiquée la distance qu’il reste à parcourir avant d’arriver au croisement.

Panneau-AB3b

Il peut également être complété d'un panonceau schéma explicatif (type M7) lorsque la disposition du carrefour rend le croisement ambigu. Il permet d’identifier clairement l’axe prioritaire selon la direction prise.

Panneau-ceder-passage-panonceau-schema

Pour finir, vous trouverez parfois des panneaux « cédez le passage cycliste au feu » positionnés en dessous des feux tricolores. Ils autorisent les cyclistes, qu’ils se trouvent ou non sur une piste cyclable, à franchir le feu rouge sans s’arrêter. Bien entendu, ils doivent d’abord laisser la priorité à tous les usagers de la route (même les piétons) qui bénéficient du feu vert. Une flèche précise la direction pour laquelle le cycliste est autorisé à franchir le feu.

cedez-le-passage-cycliste-au-feu

1.2. Marquage au sol

Un marquage au sol vient renforcer la signalisation verticale au niveau du croisement. Une ligne blanche transversale constituée de carrés blancs est peinte en pointillé sur la chaussée. Elle vous indique la limite à ne pas dépasser si vous devez vous arrêter. Lorsque la voie est à sens unique, la ligne traverse toute la chaussée.

Marquage-sol-ceder-passage

En théorie, le marquage au sol ne doit pas être tracé en l’absence du panneau de position AB3a. Dans les faits, il est rare, mais possible de rencontrer la ligne sans panneau. Il s’agit d’une erreur de signalisation, car le panneau est toujours obligatoire au niveau de l’intersection. Dans ce cas, laissez toute de même la priorité, car la signalisation horizontale est une disposition du Code de la route qui doit être respectée.

2. Où est-il implanté ?

Vous trouverez ces panneaux sur tous les types de chaussées, autoroute et route. On les trouve surtout au croisement des routes à grande circulation.

Le Code de la route définit les comportements à adopter selon le régime de priorité, mais c'est l’Instruction interministérielle sur la signalisation routière qui fixe les modalités d’implantation des panneaux de signalisation.

Comme de nombreux panneaux d’intersection, le panneau cédez le passage est installé en amont et au niveau de l’intersection. On parle de signalisation avancée et de signalisation de position.

2.1. Signalisation avancée

En rase campagne, le panneau avancé ab3b est obligatoire. Il est généralement positionné à 150 mètres de l’intersection. Mais l’intervalle peut varier selon la distance entre les croisements.

En ville, lorsque la vitesse est limitée à 50 km/h ou moins, la signalisation en amont est facultative. Elle dépend de la distance entre les croisements successifs. Le panneau se trouve dans tous les cas après l’intersection précédente.

2.2. Signalisation de position

La signalisation de position est obligatoire dans tous les cas pour indiquer à l’usager qu’il n’est pas prioritaire à l’intersection. Elle se trouve à hauteur de l’intersection. Hors agglomération, le panneau AB3a est positionné à 2 mètres du bord de la chaussée. En ville, il est installé de manière à faciliter la circulation des piétons.

Seule exception à cette obligation, le cas du carrefour giratoire en agglomération. Le panneau de position « cédez le passage » est facultatif à l’entrée du carrefour, alors que la ligne, elle, reste obligatoire. Le marquage au sol et le panneau d’indication du carrefour giratoire suffisent à signaler la priorité à gauche.

2.3. Autoroute

cedez-le-passage-autoroute-1

Sur l’autoroute, ils sont installés sur le bas-côté des voies d'accélération. Ils vous rappellent que les véhicules sur la voie d’insertion doivent toujours céder le passage à ceux qui circulent sur l’autoroute.

Les panneaux de signalisation de cédez le passage sont rétro-réfléchissants pour être visibles de nuit.

3. Comment aborder un cédez le passage ?

À l’approche d’une intersection, il est toujours recommandé de ralentir. Ralentir ne signifie pas freiner. Enlevez le pied de l’accélérateur et positionnez-le au-dessus de la pédale de frein pour anticiper un ralentissement brutal ou un refus de priorité.

Si vous rencontrez un panneau avancé de cédez le passage, ralentissez franchement en rétrogradant jusqu’à la 2e vitesse. Vous devez vous assurer que la voie sur laquelle vous souhaitez vous insérer est libre avant de vous y engager. Le passage à l'intersection peut se faire sans arrêt si la voie est dégagée.

Si des véhicules sont engagés, marquez l’arrêt au niveau du marquage au sol. Ne dépassez pas la ligne discontinue. Attendez de pouvoir vous insérer sans que cela ait un impact sur la marche normale des voitures roulant sur la route prioritaire. Autrement dit, votre insertion ne doit pas forcer les véhicules prioritaires à freiner ou à changer de direction.

Refuser une priorité est une infraction punie par une contravention de 4e classe. Vous serez sanctionné d’une amende forfaitaire de 135 euros et d’un retrait de 4 points sur votre permis de conduire. Une peine complémentaire de suspension du permis de 3 ans maximum peut être prononcée dans certaines circonstances.