Articles > permis-conduire > types > Conduire en France avec un permis étranger

Conduire en France avec un permis étranger

Il est souvent difficile, lorsque vous êtes étranger, de connaître les conditions exactes pour conduire en France avec votre permis étranger. Elles dépendent majoritairement de la durée de votre séjour : vacances, déplacement professionnel, études ou installation en France pour une durée indéterminée. Faisons le tour de vos droits et des démarches à effectuer dans chaque cas.

1. Conduire avec un permis étranger pendant un court séjour
2. Conduire avec un permis étranger lorsque l’on étudie en France
3. Conduire avec un permis étranger dans le cas d’une installation en France

Conduire avec un permis étranger pendant un court séjour

Si vous êtes en France pour une courte période, de quelques jours à quelques semaines, pour visiter ou pour un voyage d’affaires, vous pouvez conduire avec votre permis étranger, s’il est en cours de validité.

Cependant, afin que celui-ci soit lisible par les agents en cas de contrôle routier, il doit être rédigé en français, être accompagné d’une traduction officielle en français ou d’un permis international.

Conduire avec un permis étranger lorsque l’on étudie en France

Si vous êtes en France pour vos études et que vous détenez un titre de séjour étudiant, vous pouvez conduire avec votre permis étranger pendant toutes la durée de vos études, tant que :

  • Votre permis est en cours de validité.
  • Il vous a été délivré dans un pays où vous étiez résidant avant de venir en France.
  • Il est rédigé en français ou est accompagné de sa traduction officielle en français.

Vous devez également :

  • Avoir l’âge requis pour conduire la catégorie de permis dont vous êtes titulaire.

  • Respecter les prescriptions médicales indiquées sur votre permis (port de lunettes, aménagement du véhicule en cas de handicap, etc.)

  • Si vous êtes d’une nationalité différente du pays dans lequel vous a été délivré votre permis, vous devez justifier d’une résidence normale dans le pays émetteur du permis.

  • Ne pas avoir été sanctionné, ni dans votre pays ni dans le pays de délivrance, par une suspension ou une annulation de permis de conduire.

  • Ne pas avoir été sanctionné en France d’une annulation de permis avant d’en avoir obtenu un nouveau dans un autre pays.

Conduire avec un permis étranger dans le cas d’une installation en France

Si à la suite de vos études ou pour une autre raison, vous vous installez en France, votre permis étranger est valable pendant 1 an à partir de l’acquisition de votre résidence normale (plus de 6 mois par an) en France.

Si vous êtes étranger et titulaire d’une carte de séjour, comptez 1 an de validité à partir de la délivrance de votre carte de séjour.

Si vous êtes étranger et titulaire d’un visa long séjour, comptez 1 an à partir de la date de validation du visa par l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII)

Si vous êtes européen, comptez 1 an à partir du 186e jour suivant votre arrivée en France.

Si vous êtes français, comptez 1 an à partir de votre date d’établissement en France.

Vous devez effectuer une demande d’échange de permis avant la fin de ces délais. Pour que votre demande soit acceptée, il faut que le pays vous ayant délivré votre permis de conduire fasse partie de la liste des pays qui pratiquent l’échange de permis avec la France.

Si vous dépassez ce délai ou que votre permis n’est pas échangeable, vous êtes dans l’obligation de passer votre permis de conduire français, si vous souhaitez continuer de conduire en France. Si vous réussissez à l’examen, le permis qui vous sera délivré est le permis probatoire (de 6 points).

Si vous continuez de conduire passé l’année de reconnaissance de votre permis étranger, vous risquez une peine de prison, une amende et la confiscation de votre véhicule !

Si vous avez obtenu un permis dans un pays de l’Espace Economique Européen (EEE), les conditions pour conduire en France sont plus flexibles.

S'ENTRAINER AU CODE
Conduire en France avec un permis étranger
Partager