Articles

Zones réservées : zones piétonnes, voies cyclables et zones de rencontre

Les zones piétonnes

Certaines zones, généralement situées en centre ville sont entièrement piétonnes. Elles sont dépourvues de trottoir et souvent recouvertes de pavés. Elles sont généralement situé en centre ville où se trouvent de nombreux commerces et facilitent ainsi les déplacements à pied. La zone piétonne s’étend de la rue (entre deux façades) à une place ou à un ensemble de voiries. Le trottoir, aussi large soit-il ne s’assimile pas à une aire piétonne, en revanche une grande place ou un grand parvis peuvent le devenir. De plus en plus, pour des raisons écologiques et d’urbanismes, les zones piétonnes se développent dans diverses agglomérations.

Les rues ou les aires piétonnes sont annoncées par des panneaux bleus, ronds ou carrés. Le stationnement y est interdit mais l’arrêt est autorisé. Dans certains cas, les véhicules motorisés sont autorisés à condition que ceux-ci roulent très lentement, c’est la raison pour laquelle il n’y a pas de limitation de vitesse dans les aires piétonnes et qu’elles se trouvent à proximité de zone 30.

Les voies réservées aux cyclistes

Les cyclistes, bien qu’ils ne soient pas motorisés, sont eux aussi soumis au code de la route. Face à l’augmentation de leur nombre, les villes ont du aménager des espaces qui leur sont réservés. Ainsi voit-on fleurir, sur le réseau routier de plus en plus de pistes ou bandes cyclables.

Les cyclistes sont généralement sommés de rouler sur la route et, en l’absence d’aménagement, dans le sens de la circulation. Seuls les enfants âgés de moins de 8 ans sont autorisés à rouler sur les trottoirs ou accotements, même ceux qui n’ont pas d’aménagements spécifiques.

Les voies réservés aux cyclistes sont signalées par des panneaux et deux types se distinguent :

  • les bandes cyclables partage la même chaussée que la route. Elles sont délimitées par des marquages au sol (par une ligne continue ou discontinue), c’est un pictogramme de vélo qui permet d’identifier la nature de la voie et de remarquer qu’elles sont adaptées à leur mode de circulation. Il arrive, surtout en agglomération, que le sens de circulation des bandes cyclables aille dans le sens inverse de la circulation. Dans cette situation, le conducteur d’un véhicule à moteur oit faire extrêmement attention à la bande cyclable situé à sa gauche, et ce, même si il s’agit d’un sens unique pour lui.
  • les pistes cyclables, que l’on trouve plutôt hors agglomération, en bord de routes où la limitation de vitesse est plus élevée. Les pistes cyclables sont isolées par rapport aux autres usagers, située sur des trottoirs ou des terres-pleins et séparé de la route par une barrière.

Les pistes et les bandes cyclables sont exclusivement réservées au cyclistes et assurent leur libre circulation. La nécessité de l’aménagement est justifiée par le fait que les usagers de ces équipements n’ont pas d’habitacle et ne font pas le même bruit qu’un véhicule motorisé. Il est donc interdit pour un véhicule à moteur de stationner sur une bande ou une piste cyclable. Celui qui s’arrête ou stationne sur une piste ou bande cyclable s’expose à une amende de 135 euros et au retrait de 3 points sur son permis de conduire.

S'ENTRAINER AU CODE
Zones réservées : zones piétonnes, voies cyclables et zones de rencontre
Partager