1. Principes

1.1 Pourquoi choisir l’éco-conduite ?

  • Limiter la pollution due aux gaz d’échappement (CO2) participant au dérèglement climatique
  • Limiter les troubles respiratoires liés aux gaz d’échappement (particules fines)
  • Limiter sa consommation de carburant et donc faire des économies

1.2 Le véhicule

Je choisis un véhicule adapté à mes déplacements : une voiture lourde ou puissante est plus chère à l’achat, consomme plus et a un impact plus important sur l’environnement.

1.3 Achat d’un véhicule neuf : l’étiquette énergie

L’étiquette énergie/CO2 est obligatoire en France pour les véhicules particuliers neufs exposés dans les lieux de vente. Les concessionnaires doivent présenter une étiquette renseignant sur le type de véhicule et de carburant, la consommation de carburant, les émissions de CO2 afin de sensibiliser le consommateur et l'inciter à choisir des véhicules moins polluants.

Le taux d’émission de CO2 est aussi inscrit sur le certificat d’immatriculation (carte grise)

Sur le modèle des étiquettes-énergie des appareils électroménagers, un code couleur a été attribué à des fourchettes d'émissions ainsi qu’un classement de A à G.

Code couleur : du vert au rouge
P859.JPG

Vert : véhicule peu polluant

Rouge : véhicule très polluant

Classement de A à G
étiquette énergie.jpg

A : véhicule peu polluant

G : véhicule très polluant



1.4 Bonus / Malus

Afin d’inciter les Français à acheter un véhicule propre, le gouvernement offre une prime pour l’achat d’un véhicule peu polluant (bonus). A l’inverse, si je choisis d’acheter un véhicule classé comme étant polluant, je paierai un taxe supplémentaire (malus).

Ainsi le parc automobile est renouvelé avec la disparition des vieux modèles les plus polluants et les constructeurs sont encouragés à poursuivre leurs efforts dans la mise au point de véhicules plus propres.

1.5 Entretien du véhicule

Un véhicule mal entretenu consomme plus et donc pollue plus.

Je vérifie :

  • les niveaux
  • la pression des pneus : 100 grammes en moins sur un pneu est visible à la consommation. A vérifier au moins 1 fois par mois

Je fais faire une entretien régulier de mon véhicule chez le garagiste :

  • vidange
  • changement des filtres
  • contrôle général de l’état du véhicule
  • vérification en cas d’anomalie de fonctionnement

1.6 Chargement du véhicule

Un véhicule chargé, c’est plus de poids à déplacer et donc plus d’énergie consommée.

Véhicule chargé :

  • J’augmente la pression des pneus. Plus de poids à l'arrière = besoin de plus de pression à l'arrière pour éviter que le pneu s’écrase.
  • Je supprime les charges inutiles dans mon coffre.
  • Je retire les barres de toit, coffre de toit ou porte-vélo quand je n’en ai plus besoin. Tout ce qui modifie le coefficient de pénétration dans l’air a une conséquence sur la consommation.
Pression et contrôle des pneus
Présentation2.jpg

2. La conduite

2.1 Aides à la conduite et consommation

  • La climatisation : Elle apporte un confort de conduite mais augmente la consommation de carburant de 6 à 20%. Pour limiter l’utilisation de la climatisation : je stationne à l’ombre et j’aère mon véhicule avant d’allumer la climatisation. Je limite les différences de température entre l’intérieur et l’extérieur du véhicule.
  • Le GPS : Il évite de se perdre et donc d’allonger le trajet. Certains GPS préviennent des bouchons en temps réel ou zones de travaux.
  • L'Ordinateur de bord : Il permet de connaître la consommation instantanée et la consommation moyenne. Si besoin, je lève le pied.
  • Le régulateur de vitesse : C’est un système maintenant automatiquement la vitesse du véhicule à la valeur programmée par le conducteur, sans action sur la pédale d’accélérateur. Il permet de maintenir une vitesse constante. Il réduit donc la consommation de carburant sur terrain plat mais peut l’augmenter sur les trajets vallonnés, car pour maintenir une vitesse constante, la consommation peut rapidement augmenter dans les montées.
  • Le limiteur de vitesse : Il empêche le dépassement de la vitesse programmée par le conducteur. Lorsque la vitesse limite est atteinte, la pédale devient inactive. pour désactiver le système, appuyer franchement sur l’accélérateur. Je limite ma vitesse donc je limite ma consommation.

2.2 Pratiquer de l’éco-conduite

  • Au démarrage : Si le moteur est froid, il est inutile de le faire chauffer à l’arrêt. Il chaufferait de façon non homogène. Je roule en souplesse sans monter dans les tours afin de permettre au moteur d’atteindre sa température idéale. Sur les 4 premiers kilomètres la voiture consomme plus et pollue plus car le pot catalytique n’est pas à bonne température.
  • Monter les vitesses rapidement : Je passe rapidement les rapports de vitesse. Les premiers rapports de vitesse sont les plus gourmands en carburant. Je change de vitesse avant 2000 tours pour un véhicule diesel et avant 2500 tours pour une essence. Je ne traîne pas sur les rapports intermédiaires afin d’atteindre rapidement ma vitesse de croisière.
  • Rester avec une vitesse engagée : Tant que la voiture roule je reste avec une vitesse engagée afin de profiter de la coupure d’alimentation (et du frein moteur). La voiture se déplace sans rien consommer quand une vitesse est enclenchée, que je n’accélère pas et que la voiture roule. Cela s’applique par exemple dans les descentes ou cela peut s’appliquer aussi avec un bonne anticipation en évitant les freinages tardifs et les relances.
  • Anticiper : Je regarde loin. Dès que je vois un obstacle (ex : la voiture devant freine), je lève le pied pour bénéficier de la coupure d’alimentation pour me déplacer gratuitement. Je dois donc laisser beaucoup de distance de sécurité pour voir loin.
  • Adopter une conduite souple : Je maintiens une vitesse constante et évite les relances successives. De même je réduis ma vitesse. En roulant moins vite je consomme moins. La différence entre une conduite souple et une conduite nerveuse peut atteindre 40%.
  • En cas d’arrêt prolongé, je coupe mon moteur : Il est plus économique de couper son moteur si je suis à l’arrêt plus de 20 secondes et de la redémarrer, plutôt que de le laisser tourner. La consommation moyenne d’un moteur à l’arrêt est d’environ 1 litre par heure.
  • Planifier son déplacement : Je me renseigne sur les perturbations pour éviter les bouchons par exemple

3. L’écomobilité

En ville 40% des déplacements n’excèdent pas 2 km.

Temps moyen de déplacement en voiture en ville :

  • 2 min 30 pour parcourir 1 km (trafic fluide et stationnement facile)
  • 9 min pour parcourir 1 km (bouchons et stationnement rare)

Quels sont les alternatives à la voiture ?

Marche à pied : Temps moyen de déplacement : 12 minutes pour parcourir 1 km.

Vélo : Temps moyen de déplacement : 4 minutes pour parcourir 1 km.

Transports en commun (tramway, bus, métro, train) : Temps moyen de déplacement : 2 min 30 pour parcourir 1 km (trafic fluide) / 6 min pour parcourir 1 km (bouchons)

Autopartage : L'auto-partage, c'est louer un véhicule occasionnellement. Plusieurs personnes utilisent le véhicule à des moments différents pour des trajets différents.
Avantages : moins de véhicules sur la route, donc moins de pollution et pas de frais d’entretien.

Covoiturage : Le covoiturage regroupe dans un même véhicule plusieurs personnes qui font le même trajet. Il est aujourd'hui facile à utiliser, plusieurs sites internet permettent de mettre en relation conducteurs et passagers.
Avantages : moins de véhicules sur la route et les frais de déplacement sont partagés.

Intermodalité : C’est utiliser plusieurs modes de transport pour effectuer un déplacement. Les grandes villes proposent souvent des parking-relais en périphérie. Le conducteur stationne à un tarif avantageux et rejoint le centre ville en transports en commun.
Avantages : gain de temps et d’argent. Moins de pollution en ville. Trafic fluidifié.

Contact
CANOPEE SAS
2 place Adolphe-Max
75009 Paris
FRANCE

La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication.

*D'après un article Le Figaro Etudiant paru en 2016

*Economie moyenne constatée par rapport au prix d'une formation au code de la route en France dans une auto-école traditionnelle d'après l'étude commentcamarche.net

Suivez-nous

© 2016-2018 Canopée SAS - codedelaroute.io - CGU
Tous droits réservés.

93% de réussite de nos élèves au premier passage à l’examen* (70% de moyenne nationale**)

Questions similaires à l'examen officiel 2018

Disponible sur mobile, PC, Mac et tablette

Déjouez les pièges

Suivez votre progression

Révisez le cours du code de la route


Abonnement sans engagement résiliable à tout moment dans votre compte ou sur simple demande par email à contact@codedelaroute.io
*Basé sur les déclarations de nos élèves par email à la fin de leur formation sur 194 personnes interrogées.
**D'après un article Le Figaro Etudiant paru en 2016.
© 2018 - CANOPEE SAS