Articles

Les divers financements du permis de conduire

Selon votre profil, il existe différentes aides pour vous aider à financer votre permis.

Pour les jeunes !

La bourse au permis de conduire.

Cette bourse est délivrée par certaines mairies de France pour accompagner les jeunes dont les ressources propres ne permettent pas de financer seuls leur préparation au permis ainsi que de les intégrer à la vie sociale. Elle concerne les jeunes âgés de 18 à 25 ans.

La municipalité du lieu de résidence du candidat peut prendre en charge une partie du coût de la formation en contrepartie d’une activité d’intérêt collectif (40 à 50 heures) effectuée dans une association caritative.

Souvent les missions demandées ont un lien avec la sécurité routière (actions de sensibilisation et de prévention).

Vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie et/ou consulter le site internet de l’association des maires de France pour plus d’informations.

Le coup de pouce des FAJ (Fonds d’aide aux jeunes)

Le Fonds d’aide aux jeunes est géré par les départements et vise à favoriser l’insertion sociale ou professionnelle d’un jeune défavorisé ayant besoin d’un soutien dans les domaines du logement, de la santé, du transport...

Il est accordé aux *jeunes de 18 à 25 ans de nationalité française ou étrangers en situation de séjour régulière, sans revenus ou aux faibles ressources.

Chaque département gère son fond d’aide et une aide totale attribuée annuellement à un jeune ne peut pas dépasser les 1000 euros.

La demande d’aide, présentée dans un dossier argumenté s’effectue avec un référent et fait l’objet d’une analyse en Commission Locale d’Appui, présidée par un conseiller départemental.

Ces deux aides peuvent être compléter par le méthode le Permis à un euro.

Le Permis à un euro ... par jour !

Le «permis à un euro» n’est pas à proprement parler une aide financière mais un prêt que vous serez tenu de rembourser. Elle concerne les jeunes de 15 à 25 ans. Le coût total de la formation au permis reste le même mais l’établissement financier avance l’argent et l’Etat paie les intérêts.
Deux modalités de souscriptions de prêt s’offrent à vous :

  • Vous n’avez jamais bénéficié du dispositif, vous pouvez prétendre lors de votre inscription dans une auto-école à un prêt allant de 600 à 1200 euros.
  • Vous avez déjà bénéficié de ce dispositif mais vous avez échouer à l’épreuve de la conduite, vous pouvez prétendre à un prêt de 300 euros pour allonger votre formation.

Pour en bénéficier vous devez justifier auprès de l’établissement financier de capacités de de remboursement en présentant soit :

  • un justificatif de revenus assurant un remboursement de 30 euros par mois ;
  • l’apport d’une caution ;
    quelqu’un s’engage avec vous dans le cadre d’un co-emprunt.

Si vous êtes mineurs, vos parents ou représentants légaux peuvent emprunter pour vous.

Et pour les moins jeunes ?

L’aide de Pôle Emploi

Afin de faciliter le retour à l’emploi, Pôle emploi délivre une aide au permis de conduire B.

C’est aide est attribuée aux plus de 18 ans lorsqu’il perçoive au allocation de retour à l’emploi (ARE), le revenu de solidarité active (RSA), une allocation handicapée...

Le constat que l’absence de permis entraine un frein à l’embauche doit être validé avec votre conseiller Pôle emploi (zone de recherche d’emploi mal desservie, nécessité du permis...).
Cette aide n’est pas cumulable avec d’autre dispositifs d’aide au permis qu’il soit public ou privé et ne peut être attribuée qu’une seule fois.

La demande d’aide s’effectue auprès de votre agence Pôle Emploi en remplissant le formulaire 303 préalablement à l’inscription en auto-école. Votre auto-école et choisie par vous-même et validée par Pôle Emploi.

Le montant de l’aide s’élève au maximum à 1200 euros.

Vous pouvez des à présent en parler à votre conseiller Pôle Emploi et consulter la page dédiée à cet aide sur le site.

Votre Compte personnel de formation (CPF)

Depuis le 30 juin 2016, grâce à la loi Egalité et Citoyenneté, le permis de conduire B est éligible au CPF.

Les nécessités d’attribution de l’aide sont évaluées par les opérateurs du CEP (conseil en évolution professionnelle) à savoir si l’obtention du permis B s’inscrit dans un projet projet professionnel ou favorise son parcours.

Vous trouverez toutes les informations détaillées de cette aide sur le site du CPF.

Handicap et Permis.

La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) propose une aide au financement du permis B : la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), sous réserve d’éligibilité.

Cette aide permet de financer en partie les coûts liés à la visite médicale (pour remplir le CERFA), les leçons de conduite ou les aménagements du véhicule utilisé. Pour plus de détails rendez vous sur le site de la MDPH

Vous pouvez également vous rapprocher de l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnel des personnes handicapées (AGEFIPH), qui attribue une aide d’une valeur de 1000 pour compenser le coût plus élevé du permis B pour les personnes handicapées.

S'ENTRAINER AU CODE
Les divers financements du permis de conduire
Partager