Articles > Permis > Conduite > Manoeuvre : le stationnement

Manoeuvre : le stationnement

L’épreuve du stationnement lors de l’évaluation de la conduite est souvent appréhendée. L’examinateur peut en demander un plus ou moins difficile à réaliser et il y a beaucoup d’éléments à prendre en compte en plus de devoir faire preuve d’une certaine technicité.
C’est aussi le moment pendant lequel vous devez faire preuve d’une parfaite maîtrise de votre véhicule et de sa place dans l’espace ainsi que de vos connaissances des différentes règles de sécurité. Mais pas de panique, votre formateur prendra le temps qu’il faudra pour que vous réussissiez lors de l’examen.

Les manoeuvres

Le barème du stationnement s’étend de 0 à 3 points. L’examinateur note 0 une manoeuvre qui en plus d’avoir été mal effectuée, à mis en danger les personne présentes dans les véhicules ou les usagers extérieurs, 0 étant éliminatoire vous devrez repasser l’examen (voir notre article sur les différentes manoeuvres du permis). Il est donc important de rester concentré pendant tout le déroulement de la manoeuvre. Les différentes manoeuvres de stationnement qui sont susceptibles de vous être demandées sont le créneau, le stationnement en épi et le stationnement en bataille.

Le stationnement en épi

Commençons par la manoeuvre la plus simple à réaliser mais aussi celle pour laquelle la tolérance de votre examinateur sera la moindre, veillez donc à vous garer parfaitement parallèlement aux lignes. Selon le marquage au sol qui délimite l’emplacement, le stationnement en épi doit respecter un angle de 45, 60 ou 75 degrés.

Comme pour tous les stationnements vous devez avant tout vérifier que vous ne gênez pas la circulation et que vous ne risquez pas de rencontrer d’obstacle. Une fois que vous vous en êtes assuré, vous pouvez indiquer votre intention en actionnant le clignotant correspondant au côté duquel vous souhaitez vous ranger.

Vous pouvez choisir de vous garer en marche arrière ou en marche avant selon où vous souhaitez placer l’avant de votre véhicule. Mais attention, si vous vous garez en marche avant, la visibilité sera beaucoup plus réduite en sortant.

Stationnement en épi en marche arrière

Une fois vos contrôles visuels effectués et votre intention indiquée grâce au clignotants, placez vous le long des véhicules déjà garés, parallèle à la chaussée à environ un mètre (un bras) de celles-ci. Reculez ensuite en ligne droite jusqu’à ce que l’arrière de votre voiture arrive au niveau du premier feu de la voiture garée (feu droit si vous vous rangez à gauche et inversement). Vous pouvez alors braquer tout en reculant jusqu’à ce que vous soyez parallèle aux deux voitures. Une fois que vous êtes bien placé, vous pouvez remettre vos roues droites et reculer jusqu’à l’emplacement délimité. Votre manoeuvre terminée, n’oubliez pas de mettre votre véhicule au point mort en d’en enclencher le frein à main.

Stationnement en épi en marche avant

Une fois vos contrôles visuels effectués et votre intention indiquée grâce au clignotants, vous pouvez longer les voitures précédant l’emplacement puis tourner comme à une intersection, lentement jusqu’à vous positionner au bon emplacement. Vous pourriez avoir besoin d’effectuer une marche arrière pour ajuster votre position mais n'oubliez pas d’aller au plus proche du trottoir (sans le toucher!) afin de ne pas gêner la circulation, et de n'être pas trop près d’un des véhicules voisins pour ne pas gêner son accès.

Stationnement en bataille

Le stationnement bataille est similaire au stationnement en épi sauf que l’angle sera de 90° et non de 45, 60 ou 75.

Pour l’effectuer vous devez faire vos contrôles visuels et indiquer votre intention grâce aux clignotants. Comme pour le stationnement en épi en marche arrière, vous devez vous placer parallèle à la chaussée le long des véhicules garés. Vous devez ensuite reculer jusqu’à voir le premier feu arrière de la voiture près de laquelle vous allez vous placer dans votre vitre arrière. Vous pouvez alors braquer tout en reculant lentement jusqu'à ce que votre véhicule se trouve parallèle aux autre véhicules. Si vous êtes trop près de l’un de ou de l’autre vous pouvez ajuster votre position en effectuant une marche avant, puis une marche arrière de réajustement.

Le stationnement en créneau

Lorsque vous effectuez un créneau, votre véhicule se retrouve garé en parallèle et contre la chaussée. Si cette manoeuvre peut être simple lorsqu’elle se fait sans véhicule autour, elle s’avère plus compliquée lorsqu’il s’agit de placer son véhicule entre deux autres. En effet, cette situation nécessitera d’autant plus de faire attention à la vitesse en jouant avec l’embrayage et vous obligera également à enchaîner de courtes marche avant et arrière (voir notre article sur la marche arrière). Voici les différentes étapes à suivre afin d’effectuer un créneau en toute sécurité/

Avant tout sachez que vous n’êtes jamais prioritaire lors d’une telle manoeuvre, vous devez donc vous assurer de ne pas gêner la circulation.
Que la voie soit libre ou non, vous devez indiquer votre intention en actionnant le clignotant correspondant au côté duquel vous souhaitez vous garer. Ainsi, les autres véhicules peuvent-ils prendre leur dispositions pour vous doubler si l’espace et la circulation le permettent.

Vous devez ensuite placer votre véhicule parallèle à la chaussée contre laquelle vous allez vous garer et près du véhicule situé à l’avant de l’emplacement libre, si véhicule il y a.

Pour effectuer votre créneau vous aurez trois repères indispensables. l’arrière du véhicule avant, l’avant du véhicule arrière et le trottoir.

Ensuite, vous le verrez avec votre accompagnateur (car certains repères changent en fonction du véhicule), vous devez reculer en ligne droite jusqu’à ce que l’arrière du véhicule que vous longez se trouve au milieu de votre vitre arrière. Vous devez alors, sans vous arrêter mais en allant très doucement, braquer franchement en direction de du trottoir. Vous devez braquer ainsi jusqu’à ce votre véhicule forme un angle à 45° degré avec la chaussée, dans ce cas vous ne devriez plus voir l’avant du véhicule situé à l’arrière dans votre vitre arrière. Vous pouvez reprendre également comme repère le feu arrière de la voiture de l’avant, que vous devez alors retrouver dans votre vitre avant. Vous pouvez alors contre braquer afin de vous insérer dans l’emplacement choisi.

Si vous avez bien suivi vos repères, vous devriez plus qu’à avoir quelques ajustements pour bien vous positionner ou remettre les roues droite. Enfin, à la fin de votre manoeuvre, n’oubliez pas de vous mettre au point mort et de relever votre frein à main, afin de finir la manoeuvre avec autant de rigueur que vous l’avez commencée.

S'ENTRAINER AU CODE
Manoeuvre : le stationnement
Partager